Décidément, en ce moment la production des Anges est malmenée…. Comme qui dirait, c’est un peu facile de cracher dans la soupe après avoir empoché le jackpot pour faire l’émission. Passons, un candidat révèle que les clashs et les tensions, c’est la base !

anges

En effet, la production ne ferait pas grand chose pour empêcher le ton de monter entre les candidats qui ont souvent déjà le sang chaud. Tout est bon pour buzzer, quitte à mettre en danger leur santé, même si la règle veut qu’un « candidat quitte l’aventure lorsqu’il a été violent« . Mouais… Bon déjà, soyons clairs, ça dépend de quel candidat on parle. L’un d’entre eux, un ancien candidat passé aussi par W9, a accepté de témoigner anonymement au 20 Minutes ! « La produc­tion ne dit presque jamais rien pour les insultes (…) Il y a souvent des bagarres. Dès qu’il y a une petite embrouille, ils envoient les personnes concer­nées en acti­vité ensemble pour que ça parte au clash. »

maxresdefaultk

Ce n’est pas une très belle éthique… Car bien évidemment, on pousse aussi les candidats à se donner en spectacle: « Beau­coup se prennent pour des stars alors qu’ils ne sont personne. Une sorte de méchan­ceté malsaine règne sur ce tour­nage, une jalou­sie qui pousse certains à écra­ser les autres pour exis­ter à l’image », raconte ce candi­dat anonyme. Du côté de la production, Alexia Laroche-Joubert, directrice des programmes de Koh Lanta ou encore Florence Fayard, en charge des Marseillais, assurent ne pas partager ce fait : « C’est ma respon­sa­bi­lité de produc­trice d’al­ler voir les prin­ci­paux concer­nés et de discu­ter avec eux. On veille à ce que les choses soient réso­lues intel­li­gem­ment », raconte Florence Fayard, tandis qu’Alexia Laroche-Joubert affirme : « Je ne tolère aucune violence. A la moindre insulte, au moindre geste déplacé, ils sortent illico ». Bon, on est presque rassurés !

Marine D

Comments