Depuis qu’elle a quitté TPMP, Enora Malagré se fait discrète. La jeune femme qui donne rarement d’interviews, a accepté de faire des confidences sur sa vie privée dans les colonnes du magazine Paris Match. 

enora-malagre

C’était sur le plateau de TPMP pour le prime spéciale vérité qu’Enora Malagré avait annoncé être atteinte d’endométriose. Cette maladie chronique touchant 1 femme sur 10 est la première cause d’infertilité en France. Un quotidien pénible à vivre pour Enora.

« C’est une mala­die que je connais­sais déjà très bien puisque ma mère était une enfant Distil­bène, donc elle a été atteinte d’en­do­mé­triose assez jeune. J’ai grandi avec une maman qui m’a raconté ce que c’était. Il n y avait pas de tabou autour de cette mala­die puisqu’elle n’avait qu’une peur, c’est que je sois moi aussi atteinte. J’avais des douleurs à tomber par terre et qui frôlent l’éva­nouis­se­ment. Et puis, ne pas pouvoir me lever de chez soi pendant quasi 24 heures voire 48 heures, c’est incroyable (…) Je suis à tel stade où l’on commence à me parler d’hys­té­rec­to­mie. Je ne vous cache pas que psycho­lo­gique­ment parlant, ça me fait un peu peur d’en­vi­sa­ger de ne plus avoir d’uté­rus à mon âge. Déjà que c’est compliqué d’avoir des enfants, là ça serait la dépression »

Même si elle a eu peur de se faire retirer l’utérus pour ne plus souffrir, Enora Malagré a quand même décidé de prendre cette mesure radicale et irréversible.

« J’ai pris la décision de me faire retirer l’utérusA 37 ans, c’est jeune, mais je dois avancer (…) À l’époque de TPMP, j’ai fait jusqu’à trois fausses couches par an : ça m’a bouffé la vie ! Quand je suis en crise, je peux être HS pendant quarante-huit heures » 

enora-malagre-songe-deja-a-sa-retraite-televisee-image-d-illustration_5802071

Une décision très courageuse qui s’impose à bons nombres de femmes en France, également atteinte de cette maladie.

Désormais focalisée sur sa nouvelle vie, dans cet entretien, Enora Malagré a également évoqué ce qui l’a en partie poussée à quitter TPMP. Harcelé par un détracté, l’ex chroniqueuse de Cyril Hanouna avait été victime d’un canular sordide de la part de l’individu qui avait appelé la police pour signaler qu’il avait assassiné.

enora-malagre-2-1-e1487467688380

« J’ai tué Enora Malagré dans son salon, elle gît dans son sang dans mes bras », avait-il déclaré aux policiers.

Un canular qui avait poussé Enora a prendre des mesures radicales: « Je me retrouve avec un garde du corps. Il s’appelle Babaly, c’est un amour… mais je n’ai plus de vie ! Il court derrière moi pendant mon footing, vient quand je vais boire un verre avec mes amis. La journée se termine de la même façon : un message avec écrit RAS. » 

Enora-Malagre-retrouvez-la-dans-La-Nouvelle-Star-ca-continue-!_portrait_w674

Heureusement pour la jeune femme, tout ça est derrière elle.

Comments