L’univers coloré et déluré de Katy Perry n’est qu’une apparence. La jeune femme, en pleine dépression, a accepté de se confier face caméra au docteur Siri Singh, en abordant des sujets très intimes de sa vie…

katy-perry

Si elle vient à peine de sortir un nouvel opus, Katy Perry va mal. Depuis cinq ans, la chanteuse suit des séances de psy, notamment pour ses soucis d’addiction et de dépression qui font suite à son divorce avec Russell Brand, en 2012 survenu brutalement. Dans une détresse profonde, elle craque devant les caméras, et confie que la chanson reste le meilleur moyen pour elle d’évacuer ce mal-être. Ainsi, elle dit avoir écrit « By the grace of God » à cette période: « J’ai honte. Parce-que bien-sûr Katy Perry est tellement forte ! Mais j’ai honte d’avoir eu ces pensées, de me sentir au plus mal et d’être déprimée. » Des pensées suicidaires qu’elle exprime sans filtres, et qu’elle aurait souhaité garder à la diffusion, alors que son équipe lui conseillait de les couper :

 

Et ce n’est pas la seule révélation de Katy. Elle a aussi avoué qu’elle avait coupé ses cheveux parce qu’elle se sentait perdue, en véritable crise identitaire entre son personnage et ce qu’elle est vraiment. Entre Katy et Katheryn, la frontière est floue :« Je voulais tellement être Katheryn que je ne voulais plus ressembler à Katy. C’est pour ça que j’ai coupé mes cheveux. Je veux être moi-même à 100% » a-t-elle déclaré, après sa rupture avec Orlando Bloom. S’il faut tout changer pour se reconstruire… On lui souhaite du courage.

Marine D

Comments