Le passé de Zahia Dehar n’est un secret pour personne. Ancienne prostituée, la jeune femme est revenue sans complexe sur cet aspect de sa vie. 

La sulfureuse Zahia Dehar s’est fait connaitre à la suite du scandale sexuel avec les joueurs de l’équipe de de France de football. Sept ans après, le jeune femme a décidé de revenir sur son passé de prostituée dans une interview accordé au magazine Antidote.

Longtemps couverte d’insultes, Zahia raconte aujourd’hui s’être affranchie de la honte et affirme sa volonté de détourner les injures pour en faire le drapeau d’un combat égalitaire. Nous lui avons posé la question : « C’est qui la pute ? ». Elle y répond dans un entretien exclusif pour le dernier numéro d’Antidote : Fantasy, à lire en intégralité sur MagazineAntidote.com. Photo : @YannWeber. Texte : @RafCioffi. Talent : @ZahiaOfficiel. Stylisme : @Peliadri_. Retouches : @JRM_Digital. #Zahia #Loewe #Ferrari #cestquilapute #Injure #MagazineAntidote #Antidote #Fantasy #YannWeber

Une publication partagée par Antidote (@magazineantidote) le

« Je suis arrivée (…) avec ma mère et mon petit frère. Elle avait divorcé de mon père… (…) on n’avait pas de maison, on ne savait pas où on allait vivre. (…) Et tous mes rêves, tout ce que je voulais faire depuis toute petite, je savais que ça n’allait plus être possible. Il fallait que je trouve une autre solution. Toutes les filles de mon âge avaient un petit copain, elles étaient amoureuses pendant un mois, puis elles étaient tristes, puis elles changeaient, puis elles avaient un nouveau petit copain et refaisaient la même chose… Je me suis dit, autant avoir des relations sexuelles et gagner quelque chose en retour. Je trouvais ça plus excitant. (…) J’étais jeune et je voulais avoir des relations sexuelles. Je ne voulais pas rester vierge. Et puis je me suis dit : j’ai quoi comme possibilités ? On me traitait de pute très jeune déjà. C’était bien à faire dans la jeunesse. C’était intéressant, c’était amusant ».

Bien loin de tout ça, Zahia est aujourd’hui une mannequin reconnue par les grands noms de la mode.

Comments