Ce week-end, Maëlle s’est hissée sur la première marche du podium de The Voice. La lycéenne de 17 ans devient ainsi la première femme et la plus jeune candi­date à rempor­ter le télé-crochet.

Sa voix puissante et envoûtante aura conquis le cœur des téléspectateurs qui ont voté 55,3 % pour elle. Maëlle qui arrive d’ailleurs loin devant les trois autres concurrents de cette finale ce samedi. À Tournus, sa ville natale, sa victoire ne faisait aucun doute, on avait donc sorti les grands moyens en installant un écran géant place de la mairie. Des centaines de personnes ont bravé le froid pour l’occasion. Durant le l’ultime show de la saison, les candidats ont rendu un hommage poignant à la chanteuse Mauranne, décédée le 7 mai dernier. Deux des quatre jurés, Pascale Obispo et Zazie, ont carrément fondu en larmes face à cette lourde perte.

Cette saison aura été ponctuée d’une lourde polémique avec la « fameuse affaire Mennel » qui avait été virée de l’émission pour avoir publié des tweets controversés. La jeune femme s’est d’ailleurs exprimée, jeudi dernier, chez Yann Barthès à ce sujet : « J’ai voulu écrire pour remer­cier toutes les personnes bien­veillantes qui m’ont envoyé des ondes posi­tives » a expliqué la jeune femme avant d’ajou­ter : «C’est un renou­veau artis­tique après tout ce qu’il s’est passé. Je suis contente d’ar­ri­ver avec ma chan­son et de montrer qui je suis vrai­ment. » Mennel est égale­ment reve­nue sur son départ préci­pité de The Voice et sur toute la polé­mique qui a suivi. «J’avais l’im­pres­sion qu’on m’avait enlevé ce que j’avais de plus cher : la musique » a déclaré, boule­ver­sée, la jeune femme, confiant que cette affaire l’avait « dévas­tée ». La candi­date malheu­reuse de The Voice s’est égale­ment confiée sur ses tweets contro­ver­sés. Leur inter­pré­ta­tion était erro­née. « On m’a prêté de mauvaises inten­tions. Je regrette ce qui a été mal compris », confie-t-elle, «Il fallait comprendre que je suis citoyenne française et que j’ai eu le cœur brisé aussi ».

Comments