À peine son album sortie, Kanye West n’a pas attendu tres longtemps pour, une fois de plus, nous étonner avec ses propos extravagants.

Kanye West n’a pas fini de nous surprendre. Le rappeur à la renommée mondiale s’est exprimé peu de temps après la sortie de son nouvel album. «Je déteste être bipolaire, c’est génial.» La pochette de Ye, est sans aucun double sens. Le rappeur américain dévoile immédiatement le thème de son nouveau disque: sa santé mentale. Publiée le 1er juin sur toutes les plateformes de musique en streaming, la compilation de trente minutes pour sept chansons est un EP (extended play). C’est la première de quatre productions qui seront diffusées ce mois-ci. La prochaine, créée en collaboration avec le chanteur Kid Cudi, sera révélée vendredi, date de l’anniversaire de Kanye West, 41 ans cette année.

L’époux de Kim Kardashian, 40 ans, n’a toutefois pas précisé s’il était effectivement bipolaire comme il l’écrit, restant vague et évoquant « un trouble mental ». En novembre 2016, il avait été interné dans un hôpital de Los Angeles après avoir fait une crise psychotique qui le faisait agir « de façon erratique » selon son médecin. Suivent trois morceaux virulents dont Yikes, sur sa consommation vertigineuse d’opioïdes, et All Mine, sur son infidélité misogyne (« J’adore tes seins car ils prouvent que je peux me concentrer sur deux choses à la fois »). L’album se termine par quatre titres plus apaisés et plus soul : Wouldn’t Leave, une chanson à sa femme, qu’il incite à le quitter si son esprit « libre » la dérange ; No Mistakes avec le chanteur de The Gap Band, Charlie Wilson ; Ghost Town, un dialogue entre lui et l’enfant qu’il a été et Violent Crimes, dédié à ses deux filles. Reste à savoir si l’attente en valait la peine pour les nombreux fans qui sont en demande constante de nouveauté.

Comments