Lily Allen a été victime de harcèlement sexuel, en 2015. Elle accuse un grand dirigeant de l’industrie de la musique. Star24 vous en dit plus… 

Lily Allen a écrit son autobiographie My Thoughts Exactly, qui sortira le 20 septembre prochain. La chanteuse s’est librement confiée, elle y expose notamment certaines vérités sur le milieu musical. Elle y partage également la relation sexuelle qu’elle a connue à bord d’un avion avec Liam Gallagher, le chanteur du groupe Oasis.

L’interprète de Fuck You s’est exprimée concernant son harcèlement sexuel, lors d’une interview consacrée au Guardian. Elle explique avoir subi une agression sexuelle dans son sommeil, en novembre 2015. L’auteur n’a pas été révélé, mais il s’agirait d’un grand dirigeant de l’industrie musicale. L’homme aurait abusé d’elle après une soirée arrosée, en l’amenant dans sa chambre d’hôtel. « Je me suis réveillée à 5 heures du matin car je sentais un corps nu se presser contre mon dos. J’étais nue aussi. Je sentais la personne essayer d’insérer son pénis dans mon vagin et me mettre des fessées comme si j’étais une strip-teaseuse dans un club. J’ai bougé du plus vite que j’ai pu et j’ai bondi du lit, paniquée… J’ai ramassé mes vêtements en vitesse… et je suis sortie de sa chambre en courant pour rejoindre la mienne ». La scène semble avoir traumatisée la jeune artiste. Elle se confie davantage : « Je ne m’attendais pas à ce qu’il profite de ma faiblesse. Je me suis sentie trahie. Je me suis sentie honteuse. J’étais en colère. Je me suis sentie confuse ». C’est alors qu’elle s’est empressée de contacter un avocat, dès son retour à Londres. Contre toute attente, la jeune femme de 33 ans n’a pas poursuivi en justice son agresseur. Elle ne voulait pas avoir l’image d’une femme « à problème ».

Image.jpeg

« L’industrie de la musique permet et encourage même parfois les comportements toxiques de certains hommes à l’égard des femmes »

La chanteuse est une victime de plus des prédateurs sexuels du milieu artistique. Souvenez-vous des nombreuses plaintes de la part des célébrités du monde entier, suite à l’affaire Weinstein. Le harcèlement sexuel a fait la Une de l’actualité, durant plusieurs semaines. Lily Allen est longtemps restée dans l’ombre de cet effroyable événement. Elle s’est tenue de garder le silence pour ne pas nuire à sa carrière musicale. En effet, lorsqu’un agresseur n’est autre qu’un grand patron de l’industrie musicale, il est difficile de  porter plainte en son encontre. « Si les choses se passaient mal, je me suis dit qu’il gagnerait », s’attriste-t-elle. D’ailleurs elle a récemment ajouté que « dans le monde du cinéma ou de la télévision, on peut choisir de ne plus travailler avec les agresseurs. On ne peut pas faire ça dans l’industrie musicale. Ce sont les mêmes personnes qui la tiennent des deux côtés de l’Atlantique ». D’autant plus que les « contrats s’étalent sur quinze ans« . C’est pourquoi Lily Allen a eu du mal à en parler au grand public, bien que 3 ans après les faits, celle-ci trouve enfin le courage de se confier à ce sujet. 

La jeune femme souhaite désormais s’engager dans une toute nouvelle organisation de défense contre le harcèlement sexuel. Un nouveau mouvement #MeToo dans l’univers musical ?  

Comments