Le film exceptionnel de Juan Antonio Bayona, A Monster Calls : Quelques minutes après minuit arrive enfin dans nos salons en DVD et Blu-ray ! 

quelques-minutes-apres-minuit-photo-sigourney-weaver-964816

A ne pas manquer si vous admirez le travail de Juan Antonio Bayona, le réalisateur de L’orphelinat et de The Impossible. Il adapte dans ce film, le roman éponyme de Patrick Ness, un récit boulversant sur le deuil qui suit un jeune anglais au quotidien difficile : son père est parti vivre aux Etats-Unis, il est maltraité à l’école et sa mère est gravement malade. Une nuit, un arbre géant frappe à sa fenêtre et lui propose de lui conter trois histoires. Il a la voix grave le Liam Neeson et ses contes étranges sont illustrés à l’écran par des séquences animées stupéfiantes. S’il accepte ce pacte, le garçon devra à son tour lui conter quelque chose, à une condition : dire la vérité…

unknown

Une mise en scène exceptionnelle

A monster calls propose un étonnant mélange des genres : les scènes de la vie quotidienne de Conor pourraient figurer dans un drame social anglais, tandis que les scènes de cauchemar semblent issues du style de Guillermo Del Toro (qui a produit « L’orphelinat » de Bayona). Il faut du talent de metteur en scène pour orchestrer ce mélange, pour alterner séquences effrayantes et émouvantes, le spectaculaire et l’intime. Bayona relève le défi, offrant une parabole initiatique sur la difficulté du passage à l’âge adulte et l’acceptation du deuil.

A voir : La bande annonce du film A Monster Calls : Quelques minutes après minuit

http://www.dailymotion.com/video/x55eyuv_quelques-minutes-apres-minuit-bande-annonce-vostfr_shortfilms

Christelle Pitagora

 

Le film exceptionnel de Juan Antonio Bayona, A Monster Calls : Quelques minutes après minuit arrive enfin dans nos salons en DVD et Blu-ray ! 

quelques-minutes-apres-minuit-photo-sigourney-weaver-964816

A ne pas manquer si vous admirez le travail de Juan Antonio Bayona, le réalisateur de L’orphelinat et de The Impossible. Il adapte dans ce film, le roman éponyme de Patrick Ness, un récit boulversant sur le deuil qui suit un jeune anglais au quotidien difficile : son père est parti vivre aux Etats-Unis, il est maltraité à l’école et sa mère est gravement malade. Une nuit, un arbre géant frappe à sa fenêtre et lui propose de lui conter trois histoires. Il a la voix grave le Liam Neeson et ses contes étranges sont illustrés à l’écran par des séquences animées stupéfiantes. S’il accepte ce pacte, le garçon devra à son tour lui conter quelque chose, à une condition : dire la vérité…

unknown

Une mise en scène exceptionnelle

A monster calls propose un étonnant mélange des genres : les scènes de la vie quotidienne de Conor pourraient figurer dans un drame social anglais, tandis que les scènes de cauchemar semblent issues du style de Guillermo Del Toro (qui a produit « L’orphelinat » de Bayona). Il faut du talent de metteur en scène pour orchestrer ce mélange, pour alterner séquences effrayantes et émouvantes, le spectaculaire et l’intime. Bayona relève le défi, offrant une parabole initiatique sur la difficulté du passage à l’âge adulte et l’acceptation du deuil.

A voir : La bande annonce du film A Monster Calls : Quelques minutes après minuit

http://www.dailymotion.com/video/x55eyuv_quelques-minutes-apres-minuit-bande-annonce-vostfr_shortfilms

Christelle Pitagora

 

Comments