La toile continue de s’agiter autour de l’affaire Mennel, candidate de The voice ayant créé la polémique pour des tweets postés en 2016 au sujet des attentats. Sur le plateau de TPMP, en abordant ce que tout le monde appelle désormais l’affaire Mennel, le ton est très vite monté entre Agathe Auproux et Benjamin Castaldi. Star24 vous dit tout. 

L’histoire avait pourtant bien commencé. Le samedi 03 Février, lorsque que le public découvre Mennel Ibtissem, tout le monde est charmé par sa voix angélique et son interprétation du titre Hallelujah de Léonard Cohen. D’ailleurs, la jeune femme de 22 ans a réussi à faire que tous les coachs se retournent pour elle. Mais l’admiration est de courte durée. Dans la journée de dimanche, des tweets de la jeune femme, postée il y a deux ans après les attentats de Nice, choquent les internautes qui demandent à ce que Mennel soit retirer du programme. Après les attentats du 14 juillet 2016 à Nice et ceux du 26 juilllet 2016 à Saint-Etienne-du-Rouvray, Mennel avait notamment exprimé sa colère sur Facebook, avec un post assassin contre le gouvernement : « Les vrais terroristes, c’est notre gouvernement. » Dès lundi soir sur TPMP, les chroniqueurs de Cyril Hanouna évoquaient l’affaire Mennel. Suite à ses propos, Isabelle-Morini-Bosc a par ailleurs été taguée de raciste par les internautes. La chroniqueuse disait alors : « Le voile ne me choque pas. La chanson en arabe non plus, même si je trouve que, par les temps qui courent, ça ne s’imposait peut-être pas nécessairement, mais en revanche, ce qu’elle a posté sur les attentats de Nice, ça me choque » Depuis, la chroniqueuse s’est expliquée sur le fond de sa pensée, et s’est défendue d’être raciste. Mais la polémique continue d’enfler autour de la candidate de The Voice qui a un avenir incertain dans l’émission. Une réunion se serait tenue chez TF1 pour décider de l’avenir de l’artiste. Une fois de plus, les chroniqueurs de TPMP ont été invités à réagir sur le sujet. Et la tension était à son comble entre Agathe Auproux et Benjamin Castaldi.

Agathe Auproux, connue pour ne pas mâcher ses mots, a regretté la teneur du débat qui a eu lieu sur le plateau lundi. « Ce n’est pas à nous de juger et on n’aurait pas dû participer au lynchage qui s’est déroulé sur le plateau. On allait tous dans le même sens, qui était de taper sur cette gamine alors qu’on ne connaissait rien de ce qui s’était passé », mais les choses se gâtent quand la journaliste de 26 ans accuse son collègue Benjamin Castaldi de relayer « des fake news de la fachosphère en parlant d’apologie du terrorisme ». Une attaque que n’a pas apprécier Benjamin Castaldi, qui s’est emporté au point de vouloir quitté le plateau. « Ça je ne l’accepte pas ! On ne peut pas dire sur un plateau télé que je suis facho. « Tu vas retirer tout de suite ! ». Pour apaiser les tensions, Cyril Hanouna a lancé une page de publicité afin que ses deux chroniqueurs se parlent en off. De retour sur le plateau, la tension était redescendu et Agathe Auproux, a nuancé ses propos : « Ce n’est pas parce qu’on passe tous les soirs deux heures à la télé en direct qu’on peut se transformer en tribunal public. On n’est personne pour dire ce qui est tolérable ». Malheureusement, la jeune femme était bien la seule sur le plateau à défendre Mennel. Pour Gilles Verdez « Au nom de la France, on ne peut pas laisser passer ça. Si on la maintient dans l’émission, c’est encore une fois humilier l’association des victimes de l’attentat de Nice qui demande aussi son exclusion et qui compte bien plus que moi, bien plus que nous tous parce qu’ils ont souffert. Au nom de tout ce symbole, il faut virer Mennel de ‘The Voice' ». 

Mennel qui a présenté publiquement ses excuses, attend encore que la chaîne prenne sa décision.

Comments