Alors que la pression monte à Aulnay-Sous-Bois après l’agression de Théo, 22 ans, par 4 policiers, ce sont les déclarations de Luc Poignant dans l’émission « C dans l’air » qui sont scandale sur les réseaux sociaux…

Pendant que la Toile s’indigne après l’agression de Théo qui a témoigné avoir été violé par une « matraque dans les fesses » et que la police des polices a conclu à un accident plutôt qu’un viol, c’est Luc Poignant, un policier, qui est l’invité de Caroline Roux sur France 5.

Ce dernier lance : « Bamboula, d’accord ça ne doit pas se dire, ça reste à peu près convenable. »

Choquée et déconcertée, la journaliste lui a rétorqué « Non ». Ce à quoi il a répondu : « Bah, enculé de flic, c’est pas convenable non plus ».

Aussitôt après l’émission, Twitter s’est enflammée de colère quant à ce « racisme ordinaire ». Les quatre policiers ont été mis en examen, l’un pour viol et les trois autres pour violences volontaires par personne dépositaire de l’autorité publique.

Alors que la pression monte à Aulnay-Sous-Bois après l’agression de Théo, 22 ans, par 4 policiers, ce sont les déclarations de Luc Poignant dans l’émission « C dans l’air » qui sont scandale sur les réseaux sociaux…

Pendant que la Toile s’indigne après l’agression de Théo qui a témoigné avoir été violé par une « matraque dans les fesses » et que la police des polices a conclu à un accident plutôt qu’un viol, c’est Luc Poignant, un policier, qui est l’invité de Caroline Roux sur France 5.

Ce dernier lance : « Bamboula, d’accord ça ne doit pas se dire, ça reste à peu près convenable. »

Choquée et déconcertée, la journaliste lui a rétorqué « Non ». Ce à quoi il a répondu : « Bah, enculé de flic, c’est pas convenable non plus ».

Aussitôt après l’émission, Twitter s’est enflammée de colère quant à ce « racisme ordinaire ». Les quatre policiers ont été mis en examen, l’un pour viol et les trois autres pour violences volontaires par personne dépositaire de l’autorité publique.

Comments