Cara Delevingne a été victime d’agressions sexuelles, mais s’est tenue d’en garder le secret. Après de nombreuses polémiques à ce sujet, elle avait révélé les faits sans donner le nom du coupable. La jolie blonde explique la raison …

Après le hashtag #balancetonporc, incitant les femmes a ressusciter les abus sexuels qu’elles ont vécu , est apparu #WhyIDidntReport (pourquoi je n’ai rien dit). Il a été lancé suite au témoignage de Christine Blasey Ford accusant Brett Kavanaugh, candidat à la Cour Suprême du président Donald Trump, de viol. Celle-ci avait gardé ce drame en elle et n’en avait parlé que 36 ans après. Ainsi, de nombreuses personnalités victimes de harcèlement sexuel n’ont pas hésité à révéler pourquoi elles s’étaient tenues dans le silence total face à un tel drame. Et c’est le cas de la belle Cara Delevingne, auparavant victime d’agression sexuelle. « (Je n’ai rien dit) parce que j’avais honte de ce qu’il s’était passé et que je ne voulais pas ruiner publiquement la vie de quelqu’un, même si, en privé, la mienne était ruinée », explique-t-elle sur son profil Twitter. Le violeur s’en sort plutôt bien !

Le mannequin avait également dénoncé les faits sur son compte Instagram, l’année dernière.

 

À travers ce long message, Cara raconte que lors d’un entretien téléphonique avec Harvey Weinstein, celui-ci n’a pas manqué à lui poser de nombreuses questions déplacées sur ses relations homosexuelles. Mais ce n’est pas tout ! La jolie blonde révèle également les faits de l’agression qu’elle a connus : « Quand je suis arrivée, j’étais soulagée de voir qu’il y avait une autre femme et je me suis sentie en sécurité. Il nous a demandé de nous embrasser et elle a commencé à lui faire des avances. Je me suis levée et j’ai demandé s’il était au courant que je savais chanter. J’ai commencé à chanter. (…) J’ai dit que je devais y aller. Il m’a raccompagnée à la porte et a essayé de m’embrasser sur la bouche », écrit-elle. La jeune femme britannique fait maintenant partie des 82 femmes à avoir porté plainte contre le producteur américain.

 

 

Comments