Amel Bent enceinte pour la 3ème fois : sa fausse couche bouleverse

0
1

Déjà maman de deux adorables petites filles, Amel Bent va bientôt remettre la tête dans les couches. Lors de son entretien avec Sept à Huit diffusé ce dimanche 24 octobre 2021, la coach de « The Voice » a révélé avoir été victime d’une fausse couche avant d’apprendre cette bonne nouvelle et c’est bouleversant.

La perte d’un bébé n’est jamais facile et est beaucoup plus courant qu’on ne le pense. C’est ce qu’Amel Bent qui a été victime de grossophobie a tenu à mettre en lumière en témoignant à son tour. Tout d’abord, la maman de Sofia et Hana a révélé qu’elle avait ressenti des crampes dans le ventre alors qu’elle était en plein enregistrement d’un album. « Les douleurs s’intensifient. Je ne dis rien. Je traverse les journées d’enregistrement, en me disant ‘J’espère qu’il n’y a rien de grave’. J’essaie de ne pas trop me faire de souci (…) C’est la désillusion puisque quand j’arrive chez le médecin et qu’on fait l’échographie, il me dit que je suis en train de perdre le bébé que j’attendais (…) Quand on vous dit : ‘Non, vous êtes enceinte mais vous n’aurez pas d’enfant’, c’est dévastateur’ (…) Je ne sais pas ce que j’ai fait pour que ça ne se fasse pas. Est-ce que j’y suis pour quelque chose ? Est-ce que je dois culpabiliser ? Je ne peux rien faire. C’est une situation qui est très particulière, très douloureuse, tant physiquement que psychologiquement » a-t-elle raconté très émue.

Amel Bent enceinte pour la 3ème fois : sa fausse couche bouleverse

Aujourd’hui, la vie sourit de nouveau à Amel Bent puisque la famille va de nouveau s’agrandir. Cela dit, elle a vécu cet évènement avec beaucoup de recul au début: « J’ai vécu les trois premiers mois en apnée, en faisant beaucoup trop de prises de sang. J’ai beaucoup trop appelé mon médecin, qui a été incroyable (…) À chaque petit changement, à chaque petite douleur, c’est : ‘Est-ce que le coeur bat toujours ? Est-ce que c’est bien accroché ? Est-ce que je ne vais pas vivre à nouveau ce que j’ai vécu avant ?' ».

Quelques heures après son témoignage, Amel Bent qui a succombé au bistouri a tenu à remercier les internautes pour leur soutien et a déclaré: « Si les félicitations me vont droit au coeur, ce sont surtout les partages de vos expériences qui me bouleversent. Mettre ma pudeur de côté pour me raconter, c’est prendre la parole avec fierté au nom de toutes les femmes (…) Continuons de libérer la parole pour que ces tabous ne soient plus. Ce sont des épreuves douloureuses que les codes de notre société nous obligent à passer sous silence. (…) J’ai une pensée pour toutes mes soeurs endeuillées, esseulées, incomprises, livrées à toutes les angoisses, douleurs, doutes, culpabilités ou questionnements. Soyons fortes, soyons solidaires et n’ayons pas peur de faire bouger les choses pour nos générations futures ».

Bravo à elle en tout cas !