Amel Bent, Sophie Turner, ou encore les Miss France, elles ont toutes un point commun, elles sont victimes de propos grossophobes ! Heureusement, que nous avons à faire à des femmes de caractères qui ne se laisse pas marcher sur les pieds. Rassurez-vous elles ont répondu aux haters !

Lors d’une interview pour TéléStar, la chanteuse française Amel Bent, a mis les point sur les i, elle a répondu aux insultes grossophobes dont elle est victime, depuis le début de sa carrière musicale. Pour la promotion de la sorti de son prochain l’album “Demain” qui est prévu pour le 17 mai, Amel Bent a tenu à prendre la parole auprès de nos confrères de Télé Star, est elle a pas mâché ses mots : Je suis chanteuse, pas mannequin » a affirmé l’interprète de “ma philosophie”, jugée trop mince ou trop grosse selon les internautes. La jeune femme poursuit en déclarant qu’elle est très heureuse et épanouie : “J’ai 34 ans, un mari magnifique et deux enfants merveilleux. Je n’ai plus ce manque de confiance vis-à-vis de mon physique. »  

Par ailleurs, Amel Bent n’est pas la seule à subir des propos grossophobes, aux Etats-Unis, l’actrice Sophie Turner, qui incarne une rôle dans la série à succès Games of Thrones, fait partie des victimes de grossophobie, elle a subi des moqueries de la part de certains de ces collègues sur les plateaux de HBO. En 2011, elle a incarné le rôle de Sansa Stark alors qu’elle est âgée de 15 ans et en pleine crise d’adolescence : “Mon métabolisme a soudainement décidé de me laisser tomber et j’ai commencé à devenir boutonneuse et à prendre du poids. Et tout cela m’est arrivée devant la caméra » confie l’actrice au journal Marie Claire version australienne.

La femme de Joe Jonas a déclaré avoir fait une dépression suite aux commentaires et remarques négatifs sur son physiques par les fans de la série Games Of Thrones, la jeune femme a même commencé une thérapie avec un médecin.

Les ambassadrice de beauté ne sont pas épargnées !

Ces jeunes femmes qui représentent leurs pays dans lors des concours de beauté, ou événement de mode, sont elles aussi devenues les cibles des détracteurs. “Trop grosse” “Trop ronde” etc… La Miss France 2019, Vaimalama Chaves a beaucoup encaissé et ceux de nombreuses fois, des remarques grossophobes à son égard. Le 18 mars, la beauté de Tahiti avait pris l’initiative de publier une photo d’elle en maillot de bain sur son compte Instagram, et les propos grossophobes ont fusé : “Elle va se faire humilier à Miss Monde avec son bide de grand-mère « . pouvait-on lire. Honteux !

Heureusement, notre Miss France n’a pas sa langue dans sa poche, fière de sa silhouette et de son corps, et a répondu à ses détracteurs : « Je sais que j’ai grossi et ça me va. Bah oui, je mange ! Et je mange beaucoup parce que ce n’est pas ma culture tous ces mets gastronomiques qu’on me présente. Et même si c’est vrai que ce n’est pas l’image que vous pouvez avoir d’une miss France, c’est quand même moi qui suis là. » a-t-elle déclaré lors de l’émission de 50 Inside.

Camille Cerf, l’ex-Miss France a également était critiquée sur son physique sur les réseaux sociaux. La Miss France 2015, reçoit régulièrement des messages inacceptable sur son corps. En mai 2018, l’ancienne Miss France, avait tenu à mettre les choses au clair sur son compte Instagram : « Oui, j’ai de la cellulite, oui on ne voit pas mes abdos, et oui je mets du 38 voire du 40 ».

De plus, lors d’une interview pour Télé Star, la jeune femme militait contre la grossophobie : “Ces grossophobes veulent juste faire le buzz. Je trouve cela dommage de s’arrêter au physique. On a pas besoin de maigrir pour se sentir à l’aise, je me sens très bien dans ma peau. »  Voilà qui a le mérite d’être clair !

Elisa C.

Amel Bent, Sophie Turner, ou encore les Miss France, elles ont toutes un point commun, elles sont victimes de propos grossophobes ! Heureusement, que nous avons à faire à des femmes de caractères qui ne se laisse pas marcher sur les pieds. Rassurez-vous elles ont répondu aux haters !

Lors d’une interview pour TéléStar, la chanteuse française Amel Bent, a mis les point sur les i, elle a répondu aux insultes grossophobes dont elle est victime, depuis le début de sa carrière musicale. Pour la promotion de la sorti de son prochain l’album “Demain” qui est prévu pour le 17 mai, Amel Bent a tenu à prendre la parole auprès de nos confrères de Télé Star, est elle a pas mâché ses mots : Je suis chanteuse, pas mannequin » a affirmé l’interprète de “ma philosophie”, jugée trop mince ou trop grosse selon les internautes. La jeune femme poursuit en déclarant qu’elle est très heureuse et épanouie : “J’ai 34 ans, un mari magnifique et deux enfants merveilleux. Je n’ai plus ce manque de confiance vis-à-vis de mon physique. »  

Par ailleurs, Amel Bent n’est pas la seule à subir des propos grossophobes, aux Etats-Unis, l’actrice Sophie Turner, qui incarne une rôle dans la série à succès Games of Thrones, fait partie des victimes de grossophobie, elle a subi des moqueries de la part de certains de ces collègues sur les plateaux de HBO. En 2011, elle a incarné le rôle de Sansa Stark alors qu’elle est âgée de 15 ans et en pleine crise d’adolescence : “Mon métabolisme a soudainement décidé de me laisser tomber et j’ai commencé à devenir boutonneuse et à prendre du poids. Et tout cela m’est arrivée devant la caméra » confie l’actrice au journal Marie Claire version australienne.

La femme de Joe Jonas a déclaré avoir fait une dépression suite aux commentaires et remarques négatifs sur son physiques par les fans de la série Games Of Thrones, la jeune femme a même commencé une thérapie avec un médecin.

Les ambassadrice de beauté ne sont pas épargnées !

Ces jeunes femmes qui représentent leurs pays dans lors des concours de beauté, ou événement de mode, sont elles aussi devenues les cibles des détracteurs. “Trop grosse” “Trop ronde” etc… La Miss France 2019, Vaimalama Chaves a beaucoup encaissé et ceux de nombreuses fois, des remarques grossophobes à son égard. Le 18 mars, la beauté de Tahiti avait pris l’initiative de publier une photo d’elle en maillot de bain sur son compte Instagram, et les propos grossophobes ont fusé : “Elle va se faire humilier à Miss Monde avec son bide de grand-mère « . pouvait-on lire. Honteux !

Heureusement, notre Miss France n’a pas sa langue dans sa poche, fière de sa silhouette et de son corps, et a répondu à ses détracteurs : « Je sais que j’ai grossi et ça me va. Bah oui, je mange ! Et je mange beaucoup parce que ce n’est pas ma culture tous ces mets gastronomiques qu’on me présente. Et même si c’est vrai que ce n’est pas l’image que vous pouvez avoir d’une miss France, c’est quand même moi qui suis là. » a-t-elle déclaré lors de l’émission de 50 Inside.

Camille Cerf, l’ex-Miss France a également était critiquée sur son physique sur les réseaux sociaux. La Miss France 2015, reçoit régulièrement des messages inacceptable sur son corps. En mai 2018, l’ancienne Miss France, avait tenu à mettre les choses au clair sur son compte Instagram : « Oui, j’ai de la cellulite, oui on ne voit pas mes abdos, et oui je mets du 38 voire du 40 ».

De plus, lors d’une interview pour Télé Star, la jeune femme militait contre la grossophobie : “Ces grossophobes veulent juste faire le buzz. Je trouve cela dommage de s’arrêter au physique. On a pas besoin de maigrir pour se sentir à l’aise, je me sens très bien dans ma peau. »  Voilà qui a le mérite d’être clair !

Elisa C.

Comments