Décidément, le livre d’Amélie Neten est l’ouvrage de toutes les révélations. Après avoir dévoilé les véritables raisons de son mariage avec Senna, elle parle du jour où elle aurait pu perdre son fils…

Dans son livre confession « Pourquoi tant de haine ?« , Amélie Neten revient sur la naissance de son fils Hugo qu’elle aurait pu perdre en décembre 2011. Elle écrit le récit de cette journée qui aurait pu virer au drame.

mad-mag-amelie-neten-emue-aux-larmes-sur-le-plateau

« J’ai commencé à me déshabiller et brusquement, pris d’un pressentiment terrible, sans savoir exac­te­ment pourquoi, je me suis mise à crier : “Mon fils ! ». Je suis sortie en trombe et j’ai couru vers la chambre. J’ai aperçu sa petite tête dans le couf­fin, je me suis appro­chée, il était tout bleu ! J’ai hurlé pour appe­ler les sages-femmes tout en tapant dans son dos et, soudain, dans un hoquet, il a tout recra­ché », a-t-elle déclaré.

Un reflux avait fait remonter le lait de son bibe­ron dans sa gorge mais la Belge a eu les bons réflexes : « Là, j’ai pensé qu’il aurait suffi que je rentre direc­te­ment dans la douche et que j’en ressorte cinq minutes plus tard pour que mon fils ne soit plus là aujourd’­hui »…Plus de peur que de mal !

Jessica Gajderowicz

Décidément, le livre d’Amélie Neten est l’ouvrage de toutes les révélations. Après avoir dévoilé les véritables raisons de son mariage avec Senna, elle parle du jour où elle aurait pu perdre son fils…

Dans son livre confession « Pourquoi tant de haine ?« , Amélie Neten revient sur la naissance de son fils Hugo qu’elle aurait pu perdre en décembre 2011. Elle écrit le récit de cette journée qui aurait pu virer au drame.

mad-mag-amelie-neten-emue-aux-larmes-sur-le-plateau

« J’ai commencé à me déshabiller et brusquement, pris d’un pressentiment terrible, sans savoir exac­te­ment pourquoi, je me suis mise à crier : “Mon fils ! ». Je suis sortie en trombe et j’ai couru vers la chambre. J’ai aperçu sa petite tête dans le couf­fin, je me suis appro­chée, il était tout bleu ! J’ai hurlé pour appe­ler les sages-femmes tout en tapant dans son dos et, soudain, dans un hoquet, il a tout recra­ché », a-t-elle déclaré.

Un reflux avait fait remonter le lait de son bibe­ron dans sa gorge mais la Belge a eu les bons réflexes : « Là, j’ai pensé qu’il aurait suffi que je rentre direc­te­ment dans la douche et que j’en ressorte cinq minutes plus tard pour que mon fils ne soit plus là aujourd’­hui »…Plus de peur que de mal !

Jessica Gajderowicz

Comments