Amélie Néten a tourné une page dans sa carrière en télé réalité. La jeune femme désormais membre de la production des Anges, a aussi le temps de profiter du soleil de Marbella, l’occasion pour elle de nous dévoiler le résultat de sa dernière opération de chirurgie esthétique. Star24 vous dit tout. 

« Le tournage des Anges 10 vient de s’achever pour moi en tant que candidate et j’ai vécu une très belle expérience. Cependant je n’ai pas vraiment quitté l’aventure, car dès à présent j’ai décidé de rejoindre La Grosse Equipe du côté de la production pour la fin de ce tournage. C’est une nouvelle expérience pour moi qui sera sans doute très enrichissante. Le fait de revenir à Los Angeles, ça a été pour moi des souvenirs par rapport à la saison 1. C’était vraiment top, mais je n’ai pas vraiment quitté l’aventure car j’ai décidé de rejoindre la production pour la fin du tournage. C’est une nouvelle expérience pour moi. Ça va être quelque chose de nouveau, mais j’ai vraiment hâte de commencer. », déclarait Amélie Néten après sa première expérience en tant que membre de la prod des anges. C’est donc désormais derrière la caméra qu’Amélie Néten exerce tout son talent. Actuellement sur le tournage des vacances des anges 3, la maman du petit Hugo, avait fait part de son excitation avant d’entamer ce nouveau chapitre de sa vie. « Je repars pour les Vacances des Anges à Marbella. Je suis très contente, j’ai jamais été là-bas… mais je suis en prod ! Je suis hyper hyper contente ! ». s’enthousiasmait Amélie. Et entre deux prises et autres clashs, la tornade belge, comme on l’a surnomme, a quand même le temps de profiter du soleil de la côte espagnole, et de dégainer le maillot de bain, et corps de rêve. Et en parlant de corps de rêve, Amélie a profité du cadre de idyllique qui l’entoure pour dévoiler le résultat de sa dernière opération de chirurgie esthétique. En effet, comme elle l’avait annoncé, Amélie a fait une réduction mammaire, et a tenu à remercier son chirurgien. Regardez !

star24-amelie-neten-nouvelle-poitrine

Alors, canon, n’est-pas ?

Comments