Cela fait maintenant plus d’un mois que la France est confinée. Certains le vivent seuls, d’autres en famille ou encore en amoureux. Accusée de ne pas avoir respecté les mesures prises pour diminuer la propagation du Coronavirus, Anaïs Camizuli a pris la parole. Et le moins que l’on puisse dire c’est que celle qui a été accusée d’être une mauvaise mère a été plutôt cash !

Le deuxième bébé n’est pas encore au goût du jour pour Anaïs Camizuli et son mari. En attendant, la jeune femme savoure ses moments privilégiés avec sa fille Kessi. Récemment, la petite famille a même décidé de se confiner ailleurs que chez elle en s’isolant à la campagne. « Les lourdes avec vos messages ‘Un mois de confinement à la campagne mais le but c’est de rester chez toi !’ Je suis dans une maison je suis enfermée mais à la campagne. J’ai fait le trajet de chez moi à cette maison. Vous allez arrêter de me rendre chèvre ! S’il vous plait occupez-vous de vos culottes ! » a lâché la sudiste dans sa story Instagram.

Mais la brune impulsive ne s’est pas arrêtée là. Pointée du doigt pour ne pas avoir respecté le confinement pour aller dans sa résidence secondaire, elle a vu rouge. En effet, la BFF d’Eddy Flow a poursuivi son discours face aux critiques reçues : « On est dans les règles, on est confinés ensemble depuis le début, on ne voit personne. (…) Surtout quand vous m’envoyez des messages pour m’insulter, pour me souhaiter la mort, souhaiter la mort à ma fille, à ma nièce, à toute ma famille… Arrêtez d’envoyer des messages avec des faux comptes ! Assumez vos g*eules ! (…) Dans tous les cas, ça fait sept ans que vous avez toujours quelque chose à dire ! ».

Au moins cela a le mérite d’être clair. Que pensez-vous du coup de gueule de la maman de Kessi ?

Cela fait maintenant plus d’un mois que la France est confinée. Certains le vivent seuls, d’autres en famille ou encore en amoureux. Accusée de ne pas avoir respecté les mesures prises pour diminuer la propagation du Coronavirus, Anaïs Camizuli a pris la parole. Et le moins que l’on puisse dire c’est que celle qui a été accusée d’être une mauvaise mère a été plutôt cash !

Le deuxième bébé n’est pas encore au goût du jour pour Anaïs Camizuli et son mari. En attendant, la jeune femme savoure ses moments privilégiés avec sa fille Kessi. Récemment, la petite famille a même décidé de se confiner ailleurs que chez elle en s’isolant à la campagne. « Les lourdes avec vos messages ‘Un mois de confinement à la campagne mais le but c’est de rester chez toi !’ Je suis dans une maison je suis enfermée mais à la campagne. J’ai fait le trajet de chez moi à cette maison. Vous allez arrêter de me rendre chèvre ! S’il vous plait occupez-vous de vos culottes ! » a lâché la sudiste dans sa story Instagram.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Anaïs Camizuli 💎S💎 (@anaiscss7officiel) le

Mais la brune impulsive ne s’est pas arrêtée là. Pointée du doigt pour ne pas avoir respecté le confinement pour aller dans sa résidence secondaire, elle a vu rouge. En effet, la BFF d’Eddy Flow a poursuivi son discours face aux critiques reçues : « On est dans les règles, on est confinés ensemble depuis le début, on ne voit personne. (…) Surtout quand vous m’envoyez des messages pour m’insulter, pour me souhaiter la mort, souhaiter la mort à ma fille, à ma nièce, à toute ma famille… Arrêtez d’envoyer des messages avec des faux comptes ! Assumez vos g*eules ! (…) Dans tous les cas, ça fait sept ans que vous avez toujours quelque chose à dire ! ».

Au moins cela a le mérite d’être clair. Que pensez-vous du coup de gueule de la maman de Kessi ?

Comments