Anaïs Camizuli est en train de vivre ses derniers instants de grossesse avant d’accueillir sa petite fille. A l’instar de Jessica Thivenin, la jeune femme a eu quelques complications et a dû subir quelques examens médicaux.

Il y a quelques jours, Anaïs Camizuli faisait une grande annonce. En effet, à l’arrivée de son premier enfant, elle a pris une décision radicale. La jeune femme raconte: « J’ai pris une décision. Je vous en parle maintenant parce que les jours passent vite et la date de mon accouchement approche. J’ai décidé que le jour où ma fille sera là, je ferai une petite pause au niveau de mon travail, des partenariats, des réseaux sociaux (…) Niveau partenariat, je fais une pause d’un mois. J’en ai besoin, le rôle de maman sera tout nouveau pour moi. J’ai besoin d’être auprès de ma fille et ma famille. Je pense que prendre du recul me fera du bien ».


Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Anaïs Camizuli 💎S💎 (@anaiscss7officiel) le

Absente depuis plusieurs heures des réseaux sociaux, Anaïs Camizuli a tenu à rassurer ses fans en prenant la parole sur Snapchat. Ainsi, celle qui est dégoûtée que sa future fille ne lui ressemble pas a lâché: « Je n’étais pas trop présente, car j’étais sous surveillance pendant 24 heures (…) On m’a fait des examens plus approfondis, car ils avaient peur de la cholestase. Finalement, tout va bien, donc ils me laissent sortir. Mais c’est quand même à surveiller (…) On est épuisés, on n’a pas dormi depuis 24 heures ».

Pour rappel, la cholestase est une diminution de la sécrétion biliaire pouvant provoquer un ictère c’est à dire la jaunisse. Les causes de celles-ci peuvent être autant toxiques, virales ou encore génétiques. Bon et bien, plus de peur que de mal pour Anaïs Camizuli. Espérons que la fin de sa grossesse se fera dans le calme et qu’elle ne retournera pas à l’hôpital avant le jour J.

Anaïs Camizuli est en train de vivre ses derniers instants de grossesse avant d’accueillir sa petite fille. A l’instar de Jessica Thivenin, la jeune femme a eu quelques complications et a dû subir quelques examens médicaux.

Il y a quelques jours, Anaïs Camizuli faisait une grande annonce. En effet, à l’arrivée de son premier enfant, elle a pris une décision radicale. La jeune femme raconte: « J’ai pris une décision. Je vous en parle maintenant parce que les jours passent vite et la date de mon accouchement approche. J’ai décidé que le jour où ma fille sera là, je ferai une petite pause au niveau de mon travail, des partenariats, des réseaux sociaux (…) Niveau partenariat, je fais une pause d’un mois. J’en ai besoin, le rôle de maman sera tout nouveau pour moi. J’ai besoin d’être auprès de ma fille et ma famille. Je pense que prendre du recul me fera du bien ».


Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Anaïs Camizuli 💎S💎 (@anaiscss7officiel) le

Absente depuis plusieurs heures des réseaux sociaux, Anaïs Camizuli a tenu à rassurer ses fans en prenant la parole sur Snapchat. Ainsi, celle qui est dégoûtée que sa future fille ne lui ressemble pas a lâché: « Je n’étais pas trop présente, car j’étais sous surveillance pendant 24 heures (…) On m’a fait des examens plus approfondis, car ils avaient peur de la cholestase. Finalement, tout va bien, donc ils me laissent sortir. Mais c’est quand même à surveiller (…) On est épuisés, on n’a pas dormi depuis 24 heures ».

Pour rappel, la cholestase est une diminution de la sécrétion biliaire pouvant provoquer un ictère c’est à dire la jaunisse. Les causes de celles-ci peuvent être autant toxiques, virales ou encore génétiques. Bon et bien, plus de peur que de mal pour Anaïs Camizuli. Espérons que la fin de sa grossesse se fera dans le calme et qu’elle ne retournera pas à l’hôpital avant le jour J.

Comments