Aïe, aïe, aïe. C’est une Astrid Nelsia comme on ne l’avait jamais vu qui est apparu au bout du rouleau sur les réseaux sociaux. La jeune femme a partagé avec ses abonnés les revers de sa dernière opération de chirurgie esthétique.

D’ordinaire toujours pétillante, c’est une Astrid Nelsia effondrée que les internautes ont découvert il y a quelques heures sur Snapchat. La jeune femme qui a subi un lipofilling a eu de nombreuses douleurs post-opératoires qu’elle a eu du mal à supporter. En pleurs et terriblement mal, Astrid, a, emportée par sa tristesse déclaré avoir « envie de mourir ». « Je ne peux pas me lever, je ne peux pas aller aux toilettes, je ne peux rien faire, a-t-elle expliqué, en larmes. J’ai telle­ment envie de mourir. Il y en a qui m’appellent, qui m’envoient des messages mais je ne peux pas vous répondre. Ecrire un message c’est trop compliqué, trou­ver les lettres dans ma tête, les mettre sur le clavier, je n’ai pas la force. En plus de ça j’ai vomi, j’ai vomi de la bille ça fait trop mal. » Heureusement pour Astrid, cet état n’a pas duré. Il y quelques heure, la jolie brune a de nouveau saisi ses réseaux sociaux pour montrer le résultat de son opération. Beaucoup plus positive, Astrid Nelsia, qui est très contente du résultat qu’elle trouve très beau et très réussi, a déclaré : « Il faut souffrir pour être belle j’ai fait un lipofilling avec le meilleur des chirurgiens @drmamloukchiresthetique. Merci pour vous messages de soutiens ❤️ mais c’est un mal pour un bien « .

Il faut dire que la jeune femme n’est pas à sa première opération de chirurgie esthétique. Dans une interview accordée à nos confrères de Public, elle avait évoqué son cheminement avec la chirurgie esthétique. « J’ai fait augmenter le volume de ma poitrine à 20 ans. J’ai fait plusieurs injections d’acide hyaluronique dans mes lèvres. » Elle avait aussi demandé à son chirurgien « de réinjecter la graisse prélevée au niveau de son abdomen dans ses fesses ».

Maintenant qu’elle a le corps de ses rêves, Astrid va certainement faire une petite pause sur la chirurgie.

Comments