Daphné Burki a adressé un émouvant hommage aux victimes des attentats de Paris dans La nouvelle édition de ce lundi 16 novembre.

Ce vendredi 13 novembre, d’horribles attentats ont touché la France faisant au moins 129 morts et 352 blessés. Les hommages aux victimes se multiplient. Ce lundi, 16 novembre, Daphné Burki a démarré son émission La nouvelle édition par une séquence très émouvante. Visiblement très touchée, l’animatrice a commencé par déclarer son amour à la ville de Paris. « Je m’appelle Daphné Burki. Je suis parisienne. Je suis française. Sur mon bras il est tatoué Paris, Paris ma ville dont je suis fière, celle où on danse, celle où on s’instruit, celle où on s’embrasse, celle qui est libre. Une autre phrase tatouée : ‘Dont stop me now‘, ne m’arrêtez pas maintenant, ne m’arrêtez jamais ».

Star-24-tv-daphné-burki

Elle a ensuite incité tout le monde à être solidaire. « Je devais aller hier soir au Bataclan écouter du rock, les Deftones. Ce soir, j’allais à Bercy secouer ma tête sur les Foo Fighters. Je fais partie de cette génération qu’ils ont voulu anéantir vendredi. Ils ont pris mes amis, nos amis, ce n’est que partie remise. N’ayons pas peur, gardons la tête haute et soyons solidaires. La Nouvelle Edition se joint à la peine immense des familles des victimes ».

Qu’en pensez-vous ?

Toutes nos pensées vont aux proches des victimes.

Daphné Burki a adressé un émouvant hommage aux victimes des attentats de Paris dans La nouvelle édition de ce lundi 16 novembre.

Ce vendredi 13 novembre, d’horribles attentats ont touché la France faisant au moins 129 morts et 352 blessés. Les hommages aux victimes se multiplient. Ce lundi, 16 novembre, Daphné Burki a démarré son émission La nouvelle édition par une séquence très émouvante. Visiblement très touchée, l’animatrice a commencé par déclarer son amour à la ville de Paris. « Je m’appelle Daphné Burki. Je suis parisienne. Je suis française. Sur mon bras il est tatoué Paris, Paris ma ville dont je suis fière, celle où on danse, celle où on s’instruit, celle où on s’embrasse, celle qui est libre. Une autre phrase tatouée : ‘Dont stop me now‘, ne m’arrêtez pas maintenant, ne m’arrêtez jamais ».

Star-24-tv-daphné-burki

Elle a ensuite incité tout le monde à être solidaire. « Je devais aller hier soir au Bataclan écouter du rock, les Deftones. Ce soir, j’allais à Bercy secouer ma tête sur les Foo Fighters. Je fais partie de cette génération qu’ils ont voulu anéantir vendredi. Ils ont pris mes amis, nos amis, ce n’est que partie remise. N’ayons pas peur, gardons la tête haute et soyons solidaires. La Nouvelle Edition se joint à la peine immense des familles des victimes ».

Qu’en pensez-vous ?

Toutes nos pensées vont aux proches des victimes.

Comments