Ayem Nour : Violences et menaces de mort, elle risque la prison !

0
21298

Rien ne va plus pour Ayem Nour ! Mais que s’est-il passé cette fois-ci ? L’animatrice du Mad Mag est accusée d’agression sur une élue de la République des Hauts-de-Seine…Une plainte qui pourrait lui coûter cher !

Ce sont nos confrères du magazine Public qui relatent cette histoire. Selon eux, une élue des Hauts-de-Seine – conviée par Vincent Miclet à l’occasion d’une réunion de travail – a déposé plainte pour « violences volontaires et menaces de mort » contre celle qui vient de régler ses comptes avec Capucine Anav et Matthieu Delormeau.

Selon le procès-verbal, Ayem aurait débarqué durant cette réunion afin de récupérer son fils avec l’aide de policiers le 17 novembre dernier. Comme vous le savez, la belle brune se bat pour la garde de son petit garçon.

epalive181396

Découvrant la présence de la femme aux côtés de son ex, Ayem Nour l’aurait violemment insulté : »Sal*pe ! Grosse p*te ! P*tasse arriviste ! Sale p*te, je vais te défoncer, tu ne sais pas à qui tu as affaire, je vais te planter avec un couteau« . Des propos très graves que plusieurs témoins pourraient confirmer.

Profitant de l’absence des policiers, qui expliquaient la raison de leur présence au milliardaire, la jeune maman a voulu s’en prendre physiquement à l’élue. La concernée raconte : « Elle m’a suivie en m’insultant. Lorsque je me suis dirigée vers la porte pour sortir, elle m’a sauté dessus. Elle m’a attrapée par les cheveux et m’a mis un coup de pied dans le bas-ventre. J’ai mal aux cervicales du côté droit mais aussi à la tête« .

ayem-nour-1

La police judiciaire a ainsi été saisie et va devoir tirer toute cette histoire au clair.L’animatrice du Mad Mag devrait bientôt être convoquée au commissariat afin de raconter sa version des faits. Résultat ? Si elle est reconnue coupables des faits qui lui sont reprochés, Ayem risquerait jusqu’à trois années d’emprisonnement et 45 000 euros d’amende.

Pour le moment la maman d’Ayvin est présumée innocente jusqu’à nouvel ordre. Affaire à suivre donc…

Jessica Gajderowicz