Beyonce et Jay-Z sont devenus l’un des couples phares d’Hollywood, mais leur notoriété leur a desservi. Et malheureusement, leur fille Blue Ivy est la triste victime de la célébrité de ses parents…

capture-decran-2017-05-12-a-01-43-37
Alors que Queen B donne vie à sa fille aînée Blue Ivy, son mari est le plus heureux du monde. Petit problème, elle est la fille de deux stars connues dans le monde entier, et très appréciées en plus! Et qui dit célébrité dit que toutes les marques veulent associer votre image à la leur. Et quoi de plus efficace que d’utiliser la fille de deux monuments de la chanson? Pratique qui n’a pas plus à Bey ni au père de la petite fille.

capture-decran-2017-05-12-a-01-43-18

Ni une ni deux, les tourtereaux ont attaqué en justice la compagnie BlueIvy Co’, entreprise événementielle. Vous me direz, chaque entreprise a le droit de donner le nom qui lui plait à sa marque. Bien-sûr, sauf que Beyonce avait tout anticipé et était allée jusqu’à déposer un brevet pour le nom de sa petite fille, justement pour que toutes ces histoires n’arrivent pas.

Cependant, la justice n’a pas vu l’histoire de cet œil et a entendu l’entreprise en question. Selon eux, ils existaient déjà trois ans avant que la petite fille naisse, difficile donc de prévoir à l’avance le prénom du futur baby des stars alors qu’elle n’était même pas en route…

Le résultat dans tout ça? Et bien, il faut croire que quand il s’agit de justice, on a beau être Beyonce, ça ne change rien. La diva a perdu son procès. 

Beyonce et Jay-Z sont devenus l’un des couples phares d’Hollywood, mais leur notoriété leur a desservi. Et malheureusement, leur fille Blue Ivy est la triste victime de la célébrité de ses parents…

capture-decran-2017-05-12-a-01-43-37
Alors que Queen B donne vie à sa fille aînée Blue Ivy, son mari est le plus heureux du monde. Petit problème, elle est la fille de deux stars connues dans le monde entier, et très appréciées en plus! Et qui dit célébrité dit que toutes les marques veulent associer votre image à la leur. Et quoi de plus efficace que d’utiliser la fille de deux monuments de la chanson? Pratique qui n’a pas plus à Bey ni au père de la petite fille.

capture-decran-2017-05-12-a-01-43-18

Ni une ni deux, les tourtereaux ont attaqué en justice la compagnie BlueIvy Co’, entreprise événementielle. Vous me direz, chaque entreprise a le droit de donner le nom qui lui plait à sa marque. Bien-sûr, sauf que Beyonce avait tout anticipé et était allée jusqu’à déposer un brevet pour le nom de sa petite fille, justement pour que toutes ces histoires n’arrivent pas.

Cependant, la justice n’a pas vu l’histoire de cet œil et a entendu l’entreprise en question. Selon eux, ils existaient déjà trois ans avant que la petite fille naisse, difficile donc de prévoir à l’avance le prénom du futur baby des stars alors qu’elle n’était même pas en route…

Le résultat dans tout ça? Et bien, il faut croire que quand il s’agit de justice, on a beau être Beyonce, ça ne change rien. La diva a perdu son procès. 

Comments