C’est dans l’édition de septembre du magazine Vogue que la belle Beyoncé se confie sur l’accouchement de ses jumeaux, Sir et Rumi. Elle s’exprime aussi sur l’acceptation de son corps après la grossesse mais aussi sur l’éducation qu’elle donne à ses enfants.

  On racontait il y a quelques jours, que la star Beyoncé avait choisi un photographe noir pour faire sa couverture de l’édition de septembre, du magazine Vogue. C’est une couverture historique, qui sera entre les mains du très jeune Tyler Mitchell, âgé de seulement 23 ans.  « Quand j’ai commencé, il y a 21 ans, on m’a dit que ce serait dur pour moi d’être en couverture des magazines parce que les personnes noires ne vendent pas » confiait Queen B, pour expliquer son choix et elle continue : « Il y a tellement de barrières culturelles et sociétales que j’aime faire tout ce que je peux pour présenter un point de vue diffèrent pour des gens qui peuvent parfois sentir que leur voix ne compte pas ». Mais dans une interview la jeune maman s’est aussi confiée sur sa vie de maman.

  La chérie de Jay-Z a décidé de se livrer sur sa vie de famille, mais surtout sur ses enfants. Elle se confie sur l’accouchement difficile après la grossesse de ses jumeaux : « Je faisais près de 100 kilos le jour où j’ai donné naissance à Sir et Rumi. J’étais enflée à cause de la pré-éclampsie (hypertension artérielle qui apparaît dans la deuxième moitié de la grossesse) et j’étais au repos, couchée, depuis plus d’un mois. Ma santé et la santé de mes bébés étaient en danger, alors j’ai eu une césarienne d’urgence. Nous avons passé plusieurs semaines dans l’unité de soins intensifs néonatals ». Mais heureusement la jeune femme a eu son époux à ses cotés, son « soldat » comme le dit, et elle se dit très fier de voir à quel point il a été fort. Après son accouchement la chanteuse a eu du mal a s’en remettre : « J’avais besoin de temps pour guérir, pour récupérer. Pendant tout ce temps, je me suis occupée de moi, et j’ai accepté le fait d’avoir plus de formes. J’ai accepté mon corps tel qu’il était. Après six mois, j’ai commencé à me préparer pour Coachella. Je suis devenue temporairement vegan, j’ai arrêté le café, l’alcool, et les jus de fruits. ».

Comments