Bilal Hassani a beaucoup changé depuis ses débuts de carrière, de ses performances musicales en passant par sa notoriété sans oublié ses looks de plus en plus perfectionnées et soignés. Une chose est restée intacte : sa franchise. Le chanteur parle sans tabou.

Le 6 novembre dernier, Bilal Hassani a sorti « Contre-soirée », son deuxième album qui contient un featuring avec Zahia, et en ce moment il multiplie les apparitions à la télévision ainsi que les interviews. Le jeune chanteur qui nous a habitué à parler franchement et à prôner l’acceptation de soi, a toujours assumé ses retouches esthétiques.

En octobre 2018 c’est sur YouTube qu’il publie une vidéo en ligne annonçant s’être refait le nez. Il exprime les raisons de cette intervention en expliquant qu’à force de publier des photos et de se voir, son complexe était devenu très gênant. Il dit : « Ce n’est pas un truc qui me dérange de ouf, mais en même temps ça commençait vraiment à devenir un truc qui m’irritaitJe trouvais ça moche, ça m’irritait et à chaque fois que je faisais l’edit de mes photos, je coupais la bosse ».

Bilal Hassani a donc fait des injections d’acide hyaluronique pour se sentir mieux dans sa peau. La chirurgie esthétique n’a jamais été tabou pour le jeune chanteur, qui s’assume et qui tourne même cela en humour: « J’ai un crush sur mon chirurgien esthétique ». Un tweet qu’il avait publié en 2019 , essayant de dépassionner un sujet qui suscite encore de nombreuses critiques et jugements. C’est lors d’une interview pour le magazine Voici que Bilal a répondu sans hésitation, exprimant : « Je me suis fait combler une petite bosse sur le nez et j’ai fait les pommettes et le menton. Je trouve qu’on devrait lever ce tabou autour de la chirurgie esthétique et de la retouche ». Il a d’ailleurs annoncé la sortie de sa palette de maquillage le 26 novembre, en collaboration avec Maybelline, intitulée «  Contre soirée » comme le nom de son dernier album sorti le mois dernier.

 

Myriam Oueld

 

Bilal Hassani a beaucoup changé depuis ses débuts de carrière, de ses performances musicales en passant par sa notoriété sans oublié ses looks de plus en plus perfectionnées et soignés. Une chose est restée intacte : sa franchise. Le chanteur parle sans tabou.

Le 6 novembre dernier, Bilal Hassani a sorti « Contre-soirée », son deuxième album qui contient un featuring avec Zahia, et en ce moment il multiplie les apparitions à la télévision ainsi que les interviews. Le jeune chanteur qui nous a habitué à parler franchement et à prôner l’acceptation de soi, a toujours assumé ses retouches esthétiques.

En octobre 2018 c’est sur YouTube qu’il publie une vidéo en ligne annonçant s’être refait le nez. Il exprime les raisons de cette intervention en expliquant qu’à force de publier des photos et de se voir, son complexe était devenu très gênant. Il dit : « Ce n’est pas un truc qui me dérange de ouf, mais en même temps ça commençait vraiment à devenir un truc qui m’irritaitJe trouvais ça moche, ça m’irritait et à chaque fois que je faisais l’edit de mes photos, je coupais la bosse ».

Bilal Hassani a donc fait des injections d’acide hyaluronique pour se sentir mieux dans sa peau. La chirurgie esthétique n’a jamais été tabou pour le jeune chanteur, qui s’assume et qui tourne même cela en humour: « J’ai un crush sur mon chirurgien esthétique ». Un tweet qu’il avait publié en 2019 , essayant de dépassionner un sujet qui suscite encore de nombreuses critiques et jugements. C’est lors d’une interview pour le magazine Voici que Bilal a répondu sans hésitation, exprimant : « Je me suis fait combler une petite bosse sur le nez et j’ai fait les pommettes et le menton. Je trouve qu’on devrait lever ce tabou autour de la chirurgie esthétique et de la retouche ». Il a d’ailleurs annoncé la sortie de sa palette de maquillage le 26 novembre, en collaboration avec Maybelline, intitulée «  Contre soirée » comme le nom de son dernier album sorti le mois dernier.

 

Myriam Oueld

 

Comments