Britney Spears explique enfin les conditions de son internement et confirme qu’elle avait été internée de force.

Ces dernières semaines ont été difficiles pour la chanteuse pop Britney Spears. En effet, en mars on apprenait que la star avait été internée dans un centre spécialisé. De nombreuses hypothèses ont été émises quant aux raisons de son internement, certains affirmaient qu’elle a été internée suite à une détresse émotionnelle due à la santé fragile de son père, d’autres –dont sa mère- avançaient qu’elle avait été internée de force par son père.

Tout cela c’était avant qu’on apprenne que la chanteuse de « Baby one more time » avait été internée à sa propre demande car son traitement n’était plus adapté donc il avait perdu de son efficacité. Britney devait donc rester dans le centre le temps d’avoir son nouveau traitement et que les médecins s’assurent de son efficacité. Lorsque la star a eu un droit de sortie pour fêter pâques, elle s’était exprimée pour remercier et rassurer des fans.


Voir cette publication sur Instagram

Yoga on the green 😜😌I really like it LIKE THAT !!

Une publication partagée par Britney Spears (@britneyspears) le

Aujourd’hui, on assiste à un nouveau rebondissement dans l’affaire. En effet, ce vendredi 19 mai, Britney s’est présentée au tribunal de Los Angeles, où ses parents se sont affrontés. La chanteuse était du côté de sa mère qui demandait plus d’informations sur son traitement. La star de la chanson réclamait également plus de liberté car elle n’est autorisée qu’à avoir un téléphone portable à clapet. Son tuteur légal est son père qui contrôle également les finances et la carrière de sa fille.

Selon TMZ, Britney aurait déclaré au tribunal que son père l’avait internée de force et qu’il l’avait forcée à prendre des médicaments. Des déclarations qui a viennent contredire les informations qui ont été donné plus tôt dans le l’année. Légalement, James Spears n’a pas le droit de forcer sa fille à prendre des médicaments ou se faire internée contre son gré, même s’il est son tuteur légal.

La maman de deux enfants a d’ailleurs la cession de sa mise sous tutelle durant le procès, mais la cour ne s’est pas encore prononcée et en attendant leur décision, la compagne de Sam Asghari reste sous la responsabilité de son père.

Elda B.

Britney Spears explique enfin les conditions de son internement et confirme qu’elle avait été internée de force.

Ces dernières semaines ont été difficiles pour la chanteuse pop Britney Spears. En effet, en mars on apprenait que la star avait été internée dans un centre spécialisé. De nombreuses hypothèses ont été émises quant aux raisons de son internement, certains affirmaient qu’elle a été internée suite à une détresse émotionnelle due à la santé fragile de son père, d’autres –dont sa mère- avançaient qu’elle avait été internée de force par son père.

Tout cela c’était avant qu’on apprenne que la chanteuse de « Baby one more time » avait été internée à sa propre demande car son traitement n’était plus adapté donc il avait perdu de son efficacité. Britney devait donc rester dans le centre le temps d’avoir son nouveau traitement et que les médecins s’assurent de son efficacité. Lorsque la star a eu un droit de sortie pour fêter pâques, elle s’était exprimée pour remercier et rassurer des fans.


Voir cette publication sur Instagram

Yoga on the green 😜😌I really like it LIKE THAT !!

Une publication partagée par Britney Spears (@britneyspears) le

Aujourd’hui, on assiste à un nouveau rebondissement dans l’affaire. En effet, ce vendredi 19 mai, Britney s’est présentée au tribunal de Los Angeles, où ses parents se sont affrontés. La chanteuse était du côté de sa mère qui demandait plus d’informations sur son traitement. La star de la chanson réclamait également plus de liberté car elle n’est autorisée qu’à avoir un téléphone portable à clapet. Son tuteur légal est son père qui contrôle également les finances et la carrière de sa fille.

Selon TMZ, Britney aurait déclaré au tribunal que son père l’avait internée de force et qu’il l’avait forcée à prendre des médicaments. Des déclarations qui a viennent contredire les informations qui ont été donné plus tôt dans le l’année. Légalement, James Spears n’a pas le droit de forcer sa fille à prendre des médicaments ou se faire internée contre son gré, même s’il est son tuteur légal.

La maman de deux enfants a d’ailleurs la cession de sa mise sous tutelle durant le procès, mais la cour ne s’est pas encore prononcée et en attendant leur décision, la compagne de Sam Asghari reste sous la responsabilité de son père.

Elda B.

Comments