Cardi B a été arrêtée par la police new-yorkaise, pour l’objet d’une énième bagarre dans un club de strip tease. Après Nicki Minaj, qui a été la nouvelle victime des griffes de la rappeuse ? Star24 vous révèle tout…

Cardi B ne cesse de s’attirer les foudres. Pire encore, la rappeuse commence à se forger une mauvaise image de bad girl. Un porte parole de la police a indiqué à l’AFP que ce lundi matin, la police américaine a interpellé la chanteuse pour s’être bagarrée dans un club de strip tease, le 29 août dernier. C’est au Angels Strip Club, dans les quartiers du Queens, qu’a eu lieu la grosse altercation. Les faits sont les suivants : elle et son groupe auraient jeté du mobilier sur des personnes présentes à la soirée. Et cela aurait eu quelques conséquences physiques. En effet, les lancés auraient blessé une employée du club à la jambe. Selon les sources du site TMZ, la maman aurait obligé ses proches de s’en prendre à deux soeurs serveuses du club. Le motif ? Elle accuse l’une d’entre elles aurait eu une relation sexuelle avec son compagnon Offset, qui se produisait ce soir avec son groupe Migos. Visiblement, il ne faut pas s’en prendre à ceux qu’elle aime car elle risque bien de vous faire passer la pire soirée de votre vie.

Ainsi, à la suite de cet évènement, la jeune femme de 25 ans s’est retrouvée au commissariat du Queens en début de semaine, avoir avoir été interpellé. Cardi B est coupable d’agression et de mise en danger d’autrui. L’artiste a été libéré mais passera devant un juge le 29 octobre prochain.

Sous les griffes de Cardi B 

Visiblement, ce n’est pas la première fois qu’une personne succombe aux griffes de la rappeuse. Rappelez-vous de la grosse altercation qui avait eu lieu à la Fashion Week de New York entre Nicki Minaj et Cardi B. La guerre était déclarée ! Connues pour leur tempérament explosif et des déclarations publiques parfois violentes et à la limite de la vulgarité, elles en sont arrivées facilement aux mains. Entre paroles et actes, la bagarre diffusée sur les réseaux sociaux, n’a pas été de tendres douceurs. Ainsi, il semblerait que la violence soit dans les gènes et dans les habitudes de l’interprète de I like it. Reste à savoir qui sera sa prochaine victime …

Comments