Eh oui, aussi difficile à croire que cela puisse paraître, le fils de Caroline Receveur, qui n’est même pas encore né a été victime de publicité mensongère…on vous en dit plus.

La jeune maman, même enceinte n’a décidément pas une minute pour se reposer. Enceinte de 7 mois, la jeune femme a eu la mauvaise surprise de découvrir une publicité mensongère ne la concernant pas elle directement, ni son compagnon Hugo Philip, mais bien leur futur bébé, un petit garçon prénommé Marlon. Un premier futur enfant qui est déjà victime de mensonges. Il s’agit d’une publicité pour une marque de faire-part dont l’identité du bébé aurait servi comme modèle. Le problème ? Le petit bébé est bel et bien encore dans le ventre de sa maman mais surtout la jeune femme n’a jamais fait appel à cette prétendue marque ! Elle a posté une photo de cette publicité dans sa story sur son compte Instagram dans laquelle elle écrit « Il y a des marques qui ne manquent pas de gêne ! Je n’ai jamais fait faire ces cartons et même si je le faisais je souhaiterais que l’on respecte mon intimité un minimum ! Quel manque de respect ! On parle d’un bébé qui n’est même pas encore né, c’est du grand n’importe quoi !« 

star-24-caroline-receveur-pousse-coup-gueule-dans-story-instagram_width1024

Un faire-part réaliste

Et en effet, la marque n’a pas fait les choses à moitié ! Poids, taille, heure, date de naissance, tout y est !

On peut même y lire un message de remerciements adressé par les parents du petit Marlon après sa naissance fictive le 19 mai 2019 : « Merci, pour vos douces et délicates attentions. Notre petit Marlon est un bébé comblé et nous d’heureux parents.« 

En tout cas, on peut dire que cette publicité mensongère s’est voulue la plus réaliste possible et que la marque n’a pas lésiné sur les moyens pour la rendre authentique et en faire son auto promotion !

En attendant, on espère que la jolie Caroline se repose et profite encore un peu de sa grossesse avant son accouchement au mois de juillet prochain. Et cette fois, on vous promet qu’il s’agit de la bonne date !

Pauline Lucas

Eh oui, aussi difficile à croire que cela puisse paraître, le fils de Caroline Receveur, qui n’est même pas encore né a été victime de publicité mensongère…on vous en dit plus.

La jeune maman, même enceinte n’a décidément pas une minute pour se reposer. Enceinte de 7 mois, la jeune femme a eu la mauvaise surprise de découvrir une publicité mensongère ne la concernant pas elle directement, ni son compagnon Hugo Philip, mais bien leur futur bébé, un petit garçon prénommé Marlon. Un premier futur enfant qui est déjà victime de mensonges. Il s’agit d’une publicité pour une marque de faire-part dont l’identité du bébé aurait servi comme modèle. Le problème ? Le petit bébé est bel et bien encore dans le ventre de sa maman mais surtout la jeune femme n’a jamais fait appel à cette prétendue marque ! Elle a posté une photo de cette publicité dans sa story sur son compte Instagram dans laquelle elle écrit « Il y a des marques qui ne manquent pas de gêne ! Je n’ai jamais fait faire ces cartons et même si je le faisais je souhaiterais que l’on respecte mon intimité un minimum ! Quel manque de respect ! On parle d’un bébé qui n’est même pas encore né, c’est du grand n’importe quoi !« 

star-24-caroline-receveur-pousse-coup-gueule-dans-story-instagram_width1024

Un faire-part réaliste

Et en effet, la marque n’a pas fait les choses à moitié ! Poids, taille, heure, date de naissance, tout y est !

On peut même y lire un message de remerciements adressé par les parents du petit Marlon après sa naissance fictive le 19 mai 2019 : « Merci, pour vos douces et délicates attentions. Notre petit Marlon est un bébé comblé et nous d’heureux parents.« 

En tout cas, on peut dire que cette publicité mensongère s’est voulue la plus réaliste possible et que la marque n’a pas lésiné sur les moyens pour la rendre authentique et en faire son auto promotion !

En attendant, on espère que la jolie Caroline se repose et profite encore un peu de sa grossesse avant son accouchement au mois de juillet prochain. Et cette fois, on vous promet qu’il s’agit de la bonne date !

Pauline Lucas

Comments