La gagnante autrichienne de l’Eurovision 2014, qui avait fait sensation sous le nom de « Conchita Wurst », sous une apparence féminine mais portant la barbe, a annoncé dimanche être porteuse du virus du sida.

Conchita Wurst a choqué de nombreux fans lundi en avouant qu’elle était porteuse du VIH. Celle qui avait remporté l’Eurovision en 2014 pour l’Autriche avec «Rise Like a Phoenix» a fait sa déclaration sur son compte Instagram. Drag queen célèbre en Autriche, elle a précisé souffrir du virus depuis plusieurs années et son «coming-out» est surtout dû à une forme de chantage. Un de ses ex-amis l’a en effet menacé de rendre cette information publique. Conchita Wurst a préféré s’y résoudre plutôt que de se laisser faire, comme elle l’explique dans son message. Le chanteur précise également suivre « un traitement médical ». « Les informations sur ma séropositivité sont peut-être neuves pour vous, mais mon statut de séropositif ne l’est pas. Ma santé est bonne, et je suis plus fort, motivé et libre que jamais. », a-t-elle conclu sur Instagram.

Elle a créé l’événement en remportant samedi 10 mai, le grand concours de l’Eurovision à Copenhague au Danemark : véritable sensation de cette 59e édition, Conchita Wurst, alors âgé de 25 ans, a tout écrasé sur son passage, offrant à son pays, l’Autriche, sa première victoire depuis 1966 avec pas moins de 290 points récoltés à travers l’Europe. Devenue depuis son sacre à l’Eurovision une icône et une ambassadrice de la cause homosexuelle dans le monde, a ajouté « espérer donner du courage et faire un nouveau geste contre la stigmatisation des gens » porteurs du VIH. Tom Neuwirth, de son vrai nom, a précisé que sa famille connaissait « depuis le premier jour » sa séropositivité, et en avoir aussi informé le reste de son entourage.

« Je suis en bonne santé et je suis plus fort, plus motivé et plus libéré que jamais », a assuré la diva, qui a précisé que le VIH dans son organisme était «depuis de nombreuses années et sans interruption sous le seuil de détection ».

La gagnante autrichienne de l’Eurovision 2014, qui avait fait sensation sous le nom de « Conchita Wurst », sous une apparence féminine mais portant la barbe, a annoncé dimanche être porteuse du virus du sida.

Conchita Wurst a choqué de nombreux fans lundi en avouant qu’elle était porteuse du VIH. Celle qui avait remporté l’Eurovision en 2014 pour l’Autriche avec «Rise Like a Phoenix» a fait sa déclaration sur son compte Instagram. Drag queen célèbre en Autriche, elle a précisé souffrir du virus depuis plusieurs années et son «coming-out» est surtout dû à une forme de chantage. Un de ses ex-amis l’a en effet menacé de rendre cette information publique. Conchita Wurst a préféré s’y résoudre plutôt que de se laisser faire, comme elle l’explique dans son message. Le chanteur précise également suivre « un traitement médical ». « Les informations sur ma séropositivité sont peut-être neuves pour vous, mais mon statut de séropositif ne l’est pas. Ma santé est bonne, et je suis plus fort, motivé et libre que jamais. », a-t-elle conclu sur Instagram.

Elle a créé l’événement en remportant samedi 10 mai, le grand concours de l’Eurovision à Copenhague au Danemark : véritable sensation de cette 59e édition, Conchita Wurst, alors âgé de 25 ans, a tout écrasé sur son passage, offrant à son pays, l’Autriche, sa première victoire depuis 1966 avec pas moins de 290 points récoltés à travers l’Europe. Devenue depuis son sacre à l’Eurovision une icône et une ambassadrice de la cause homosexuelle dans le monde, a ajouté « espérer donner du courage et faire un nouveau geste contre la stigmatisation des gens » porteurs du VIH. Tom Neuwirth, de son vrai nom, a précisé que sa famille connaissait « depuis le premier jour » sa séropositivité, et en avoir aussi informé le reste de son entourage.

« Je suis en bonne santé et je suis plus fort, plus motivé et plus libéré que jamais », a assuré la diva, qui a précisé que le VIH dans son organisme était «depuis de nombreuses années et sans interruption sous le seuil de détection ».

Comments