Pendant leur temps libre, neuf joueurs de l’équipe national du Mexique ont décidé de fêter leur départ en Russie. Sélectionnés pour participer à la plus célèbre des Coupes, les mexicains ont célébré leur participation avec une trentaine de prostituées.  

Aucune sanction. Et oui, pour les neufs joueurs il n’y aura aucune pénalisation car cela s’est passé pendant leur temps libre. Tous, sont sélectionnés pour le Mondial 2018 qui se jouera du 14 juin au 15 juillet prochains en Russie. Avant de partir pour la Russie, plusieurs joueurs de l‘équipe du Mexique ont organisé une grande fête dans laquelle une trentaine de prostituées ont été invitées. Pendant 24 heures, une orgie s’est déroulée le week-end du 2-3 juin 2018 suite à leur victoire face à l’Ecosse (1-0). Mais, le magazine TVNotas détient toutes les images de cette grosse soirée… Les joueurs ayant pris part à cette fête, sont : le gardien du Standard de Liège (Belgique) Guillermo Ochoa, le buteur du Benfica Lisbonne (Portugal) Raul Jiménez. Les frères Jonathan et Giovani dos Santos, du Los Angeles Galaxy, le défenseur Carlos Salcedo et le milieu de terrain Marco Fabian, tous les deux à l’Eintracht Francfort (Bundesliga). Certains d’entre eux sont en couple et pères de famille, à l’instar de Carlos Salcedo qui s’affiche régulièrement avec femme et enfants sur les réseaux sociaux.

Les joueurs n’ont « manqué aucun entraînement » et ont pris part à la fête « sur leur temps libre« , ils ne seront donc pas sanctionnés a déclaré Guillermo Cantu, le secrétaire général de la Fédération mexicaine de football. Il a même ajouté, « Un jour de congé c’est un jour de congé, ce sont les risques que l’on prend avec la liberté« . Mais le staff mexicain est habitué à ce genre d’histoire. En 2010, déjà, plusieurs joueurs avaient pris part à une soirée à caractère sexuel après un match amical contre la Colombie à Monterrey. En 2011, encore une fois, quelques joueurs avaient demandé les services de prostituées. Lors de ses deux années, les joueurs avaient écopés d’amendes et de suspension.

Comments