Emmanuel Macron prêt à lever le couvre feu d’ici 4 à 6 semaines ?

0
197

Cela fait maintenant plusieurs semaines que la France est déconfinée mais avec un couvre-feu instauré à 18 heures. Alors que les beaux jours approchent, certains se demandent si l’on pourra au moins pouvoir profiter du soleil tranquillement sans restrictions prochainement, le président de la République a tranché.

Ce lundi 1er mars, Emmanuel Macron était en déplacement en Seine Saint Denis. Lors de son passage, il aurait annoncé qu’il faudrait attendre au moins quatre à six semaines avant d’espérer un allègement du couvre-feu qui avait fait parler les candidats de télé-réalité. Lors de son passage dans le JT de 20 heures sur France, Olivier Véran a apporté quelques précisions à ce sujet en disant: « Je ne fais pas de prévisions, je ne me suis jamais risqué à faire des prévisions. Je souhaite comme tous les Français, ardemment, qu’on puisse être protégés le plus vite possible, par la vaccination mais aussi par notre comportement individuel et collectif du quotidien. Qu’on fasse chuter ce virus et qu’on n’en parle plus le plus vite possible ».

Emmanuel Macron prêt à lever le couvre feu d’ici 4 à 6 semaines ?

Face à cette réponse, Anne-Sophie Lapix a surenchéri en lâchant:  « Vous ne faites pas de prévisions, mais le président, lui, parle de quatre à six semaines difficiles et ensuite, peut-être, un allégement« . Ce à quoi, le Ministre de la Santé a répondu: « Le président rappelle – et il a totalement raison – qu’hélas, sur les quatre à six prochaines semaines, il ne faut pas compter qu’on réduise la voilure des mesures. Le couvre-feu et les mesures actuelles seront un minimum sur les quatre à six prochaines semaines et nous espérons évidemment ne pas aller au-delà, à l’échelle du pays (…) Nous espérons que d’ici quatre à six semaines, on puisse retrouver davantage de libertés. Nous l’avons fait l’année dernière, le printemps est moins propice à la circulation du virus. On vaccine, on protège les plus fragiles, on croise les doigts ».

Patience, la fin approche !