Crash Dropped : Un cameraman décédé, la production condamnée !

0
385

Trois ans après le drame, la société de production ALP vient d’être condamnée à indemniser la famille d’un cameraman décédé durant le crash de l’émission Dropped. Plusieurs personnalités y avaient également perdu la vie.

C’est un véritable soulagement pour la famille d’une des victimes. Survenue sur le tournage de l’émission diffusée par TF1, la collision accidentelle entre deux hélicoptères avait coûté la vie à dix personnes dont trois sportifs français de haut niveau, la navigatrice Florence Arthaud, le boxeur Alexis Vastine et la nageuse Camille Muffat. La mère, l’épouse et les deux enfants du caméraman Laurent Sbasnik, mort à l’âge de 40 ans dans la collision, avaient saisi le tribunal des affaires de sécurité sociale (TASS) des Hauts-de-Seine, réclamant d’importants dommages et intérêts à son employeur, la société de production SAS Adventure Line Productions (ALP).

Après les premières conclusions de la justice argentine en novembre 2015, qui indiquaient qu’aucune anomalie concernant les hélicoptères ni l’état de santé des deux pilotes avait été constatée, mettant donc en avant une erreur de pilotage, pour Crash Dropped. De son côté, ALP avait estimé avoir pris « toutes les dispositions pour qu’à tout moment la sécurité de ses salariés soit respectée ». « S’il y a eu faute de pilotage, il ne peut y avoir faute inexcusable », avait plaidé la défense d’ALP, arguant que la société de production ne pouvait prendre « aucune disposition pour prévenir ce type d’erreur ». D’autres procédures similaires sont en cours dont une à l’initiative de la famille d’une journaliste décédée, devant le tribunal des affaires de sécurité sociale de Paris. Dans ce cas, la famille réclame 400.000 euros d’indemnités et la condamnation d’ALP pour « faute inexcusable ». En janvier, le tribunal avait décidé d’un sursis dans l’attente de l’issue de la procédure pénale. Ce terrible accident avait engendré la mis en place d’un deuil national par le président de la République François Hollande.