Une semaine après la sortie de son album Lithopédion, le rappeur Damso a accordé une série d’interviews dont une à Deezer. L’occasion pour ce dernier de revenir sur son projet, certains sons, et surtout sur sa perspective d’avenir, qui pourrait rendre malheureux ses fans.

Plus rien n’arrête Damso. Le bruxellois est au top de sa forme et tout lui réussi du moins presque. Succès, argent, santé, papa d’un petit garçon depuis quelques mois, « Dems » mène une vie quasi parfaite. Son album « Ipséité » s’est écoulé à plus de 450.000 exemplaires se plaçant directement quadruple disque de platine.  » Lithopédion  » quant à lui, sortie le 15 Juin était sans doute l’un des albums les plus attendus de l’année et pour cause. Tout au long des dernières semaines, le proche de Booba a laissé des petits indices par ci, des petits indices par là par rapport à la sortie de ce projet justement. Plusieurs sons ont vu le jour, notamment « SMOG » premier extrait du disque. Résultat des ventes en première semaine : 61.382 exemplaires , ce qui certifie « Lithopédion » disque d’or en 7 jours. Une surprise? Pas vraiment plutôt une confirmation car sa fanbase, on le sait est omniprésente est fidèle à chaque poste que diffuse la star.

Malheureusement pour eux, il semblerait que l’interprète de « Macaren  » soit sur le point de prendre une pause, non pas par manque d’inspiration car on connait son immense talent et sa grande inspiration surtout quand on sait qu’il a écrit plus de 300 sons pour son dernier album pour au final en prendre que 17, mais plutôt pour profiter de sa famille comme il l’a expliqué : « Ma vie est trop focus sur la musique. C’est pour ça que j’ai envie de faire une pause. C’est surtout pour vivre. Mes parents n’étaient pas pour, personne ne m’aidait… Je me suis battu pour y arriver. Les gens ne le voient peut-être pas, mais je suis à fond dedans depuis 2006 (…) mais je continuerais à faire de la musique. Je ferais des sons, et peut-être que je les sortirais, ou pas. Je serais plus libre. C’est pas une retraite, je veux juste tenir les gens en dehors de ma vie »

Allan Fritah

Comments