Présent en conférence de presse ce mardi, Adil Rami dénonce la mentalité française sur le match face à Leipzig en Ligue Europa. 

Le défenseur marseillais en a assez des français qui ne soutiennent pas son équipe. LOM a joué en quart de finale face au RB Leipzig, le club focéen est ressorti gagnant de ce match, même si la plupart des français les voyaient perdants. Lors de la demi-finale contre Salzbourg, Adil Rami, n’a pas pu s’empêcher de jouer encore de la polémique. Le manque de reconnaissance pour cette épopée en Ligue Europa et les performances de l’OM, ne plaisent pas au Français qui prend ses responsabilités en déclarant ce qu’il pense. « A Séville, je ne me souviens pas avoir entendu ce genre de commentaires, a réagi le défenseur, vainqueur de la compétition en 2016 avec le club andalou, vainqueur cette année-là de Liverpool (3-1). Après, je ne vais pas dire réellement ce que je pense de la mentalité française, sinon on va encore me taper dessus. Mais malheureusement on est comme ça en France, constate-t-il. Aujourd’hui, j’essaie de faire abstraction de la mentalité française. En plus, on est à Marseille, c’est un pays dans un pays, c’est pas la France ! Alors j’évite ce style de commentaires. » Mais tout le monde doit se concentrer sur la finale, car L’Olympique de Marseille s’opposera le 16 mai prochain à l’Atlético Madrid en finale de la Ligue Europa.

L’entraîneur de la ville du vieux port, Rudi Garcia a, lui, profité de la conférence de presse ce mercredi, à une semaine de la finale de la Ligue Europa, au Parc OL, pour retrouver un minimum de lucidité. Un appel au calme, lancé par le coach olympien à destination des supporters marseillaismais aussi de ses joueurs chauffés à blanc depuis maintenant plusieurs semaines. « Il faut que ça se passe bien avant le match, il faut que ça se passe bien pendant le match, il faut que ça se passe bien après le match. C’est très important. J’en appelle à la clairvoyance de chacun et au fair-play ; il faut que ça se passe bien entre Espagnols et Marseillais. J’en appelle à la clairvoyance de chacun et au fair-play. ». On espère que le message est bien passé et qu’il n’y aura pas de sortie de route. Rendez-vous le 16 mai…

 

Comments