Cela fait des années que Demi Lovato lutte contre son addiction à la drogue et à l’alcool. Celle-ci aurait-elle rechuté ? La star de 25 ans a été hospitalisée d’urgence ce mardi 24 juillet 2018 après avoir été retrouvée inconsciente chez elle, suite à ce qui pourrait être une overdose d’héroïne… 

« Cela fait officiellement six ans que je suis sobre. Je suis si reconnaissante pour cette nouvelle année de joie, de santé et de bonheur. C’est POSSIBLE », écrivait Demi Lovato en mars dernier sur ses réseaux sociaux. Pendant de nombreuses années, la star de 25 ans a lutté contre des problèmes d’addiction à l’alcool et la drogue, la dépression, l’automutilation ou encore des troubles du comportement alimentaire qu’elle avait essayé de traiter par différentes cures de désintoxication… Des problèmes dont l’ancienne star de Disney (apparue dans Camp Rock aux cotés de ses amis les Jonas Brothers) n’hésitait pas à parler sur les réseaux sociaux, sur scène ou même dans ses différentes chansons qui font office de journaux intimes. C’est fin juin que la jeune femme dévoilait le titre « Sober » dans lequel elle se livre à coeur ouvert sur ses addictions et évoquait déjà une rechute après sa cure de désintoxication, elle demandait alors pardon à ses proches pour sa rechute. Demi Lovato a été retrouvée « inconsciente » dans sa maison du quartier d’Hollywood Hills à Los Angeles, avant d’être transportée d’urgence à l’hôpital. Selon TMZ, Demi Lovato a reçu du Narcan, qui s’avère être un traitement d’urgence pour les overdoses d’opiacés comme l’héroïne. Si ses proches ont démenti qu’il s’agissait d’héroïne, la cause de son overdose n’est pas encore connue.

Son agent s’est exprimée sur le site Variety : « Demi est réveillée et sa famille veut remercier tout le monde pour leur amour, leurs prières et leur soutien. Certaines informations rapportées par les médias sont incorrectes et sa famille demandent le respect de sa vie privée et d’arrêter les spéculations sur son état de santé. Son rétablissement est le plus important à l’heure actuelle. »

Comments