Ellen Degeneres est apparue comme invitée au talk show « My Next Guest Needs No Introduction With David Letterman », diffusée sur Netflix. Elle a alors dévoilé un aspect important et douloureux de sa vie dont elle n’avait jamais parlé  avec autant de détails : l’agression sexuelle qu’elle a subi par un membre de sa famille.

Ellen Degeneres est l’une des personnalités préférées des Américains. Tous les jours sur nos écrans dans son émission Ellen, elle reçoit les stars les plus connues, comme Kylie Jenner, dont on a pu voir la launch party,  Mark Ruffalo, qui a récemment partagé des photos inédites des coulisses du MCU, ou encore Donald Trump ! Elle a même reçu l’équivalent de la légion d’honneur française, la médaille de la liberté, en 2016, remise par le président Barack Obama en personne. Connue pour son humour, sa bonne humeur et sa bienveillance, c’est pour un sujet plus triste qu’elle fait parler d’elle aujourd’hui.

ellen-legion-dhonneur

L’animatrice américaine avait déjà évoqué ce souvenir douloureux en 2005. Mais cette fois, Ellen Degeneres a voulu rentrer dans les détails à titre de prévention : « Je veux que jamais les autres filles ne laissent quelqu’un leur faire ça ». Ellen raconte que l’agression sexuelle a eu lieu alors qu’elle avait une quinzaine d’années. Sa mère avait été diagnostiquée d’un cancer du sain, et son beau père, qu’elle décrit comme étant un « sale type », a alors profité de son jeune âge et de sa naïveté : « Un jour que ma mère était sortie en ville, il m’a dit qu’il avait senti une tumeur dans son sein et qu’il avait besoin de toucher les miens. » 

APTOPIX 86th Academy Awards - Audience

La femme de l’actrice Portia de Rossi continue son récit, visiblement toujours aussi douloureux pour elle : « Il m’avait convaincue qu’il devait me toucher la poitrine, et il a essayé de le refaire encore et encore. Un autre soir, il a essayé d’abattre la porte de ma chambre et je me suis enfuie par la fenêtre parce que je savais que ça allait aller plus loin. » 

Ellen dit avoir mis du temps à tout raconter à sa mère, car elle ne voulait pas l’énerver. Un choix qu’elle regrette aujourd’hui « Je n’aurais jamais du protéger ma mère [en lui cachant la vérité], mais j’aurais du me protéger moi. Je lui ai caché pendant plusieurs années. Puis je lui ai dis. Et elle ne m’a pas crue, elle a continué à vivre avec lui pendant 18 ans. » Elle explique que sa mère a fini par quitter son beau-père, car il changeait toujours sa version des faits.

WEST HOLLYWOOD, CA - MARCH 16: Professional dancer Sharna Burgess attends the premiere of ABC's "Dancing With The Stars" season 20 at HYDE Sunset: Kitchen + Cocktails on March 16, 2015 in West Hollywood, California. (Photo by Alberto E. Rodriguez/Getty Images)

La star américaine espère que le récit de son expérience aidera les jeunes filles à prendre la parole. « Quand je vois des gens qui en parlent, surtout maintenant, ça me rend furieuse de voir que les victimes ne sont pas crues, parce qu’on invente pas ce qu’on dit. J’aime bien les hommes, mais il y en a tellement qui s’en sortent alors qu’ils ont fait tellement de choses. » 

Une conclusion criante de vérité et qui, on l’espère, relancera les débats et aidera les victimes trop peu écoutées.

Et vous, qu’avez vous pensé du témoignage d’Ellen Degeneres ? 

Amel SAYAD

Ellen Degeneres est apparue comme invitée au talk show « My Next Guest Needs No Introduction With David Letterman », diffusée sur Netflix. Elle a alors dévoilé un aspect important et douloureux de sa vie dont elle n’avait jamais parlé  avec autant de détails : l’agression sexuelle qu’elle a subi par un membre de sa famille.

Ellen Degeneres est l’une des personnalités préférées des Américains. Tous les jours sur nos écrans dans son émission Ellen, elle reçoit les stars les plus connues, comme Kylie Jenner, dont on a pu voir la launch party,  Mark Ruffalo, qui a récemment partagé des photos inédites des coulisses du MCU, ou encore Donald Trump ! Elle a même reçu l’équivalent de la légion d’honneur française, la médaille de la liberté, en 2016, remise par le président Barack Obama en personne. Connue pour son humour, sa bonne humeur et sa bienveillance, c’est pour un sujet plus triste qu’elle fait parler d’elle aujourd’hui.

ellen-legion-dhonneur

L’animatrice américaine avait déjà évoqué ce souvenir douloureux en 2005. Mais cette fois, Ellen Degeneres a voulu rentrer dans les détails à titre de prévention : « Je veux que jamais les autres filles ne laissent quelqu’un leur faire ça ». Ellen raconte que l’agression sexuelle a eu lieu alors qu’elle avait une quinzaine d’années. Sa mère avait été diagnostiquée d’un cancer du sain, et son beau père, qu’elle décrit comme étant un « sale type », a alors profité de son jeune âge et de sa naïveté : « Un jour que ma mère était sortie en ville, il m’a dit qu’il avait senti une tumeur dans son sein et qu’il avait besoin de toucher les miens. » 

APTOPIX 86th Academy Awards - Audience

La femme de l’actrice Portia de Rossi continue son récit, visiblement toujours aussi douloureux pour elle : « Il m’avait convaincue qu’il devait me toucher la poitrine, et il a essayé de le refaire encore et encore. Un autre soir, il a essayé d’abattre la porte de ma chambre et je me suis enfuie par la fenêtre parce que je savais que ça allait aller plus loin. » 

Ellen dit avoir mis du temps à tout raconter à sa mère, car elle ne voulait pas l’énerver. Un choix qu’elle regrette aujourd’hui « Je n’aurais jamais du protéger ma mère [en lui cachant la vérité], mais j’aurais du me protéger moi. Je lui ai caché pendant plusieurs années. Puis je lui ai dis. Et elle ne m’a pas crue, elle a continué à vivre avec lui pendant 18 ans. » Elle explique que sa mère a fini par quitter son beau-père, car il changeait toujours sa version des faits.

WEST HOLLYWOOD, CA - MARCH 16: Professional dancer Sharna Burgess attends the premiere of ABC's "Dancing With The Stars" season 20 at HYDE Sunset: Kitchen + Cocktails on March 16, 2015 in West Hollywood, California. (Photo by Alberto E. Rodriguez/Getty Images)

La star américaine espère que le récit de son expérience aidera les jeunes filles à prendre la parole. « Quand je vois des gens qui en parlent, surtout maintenant, ça me rend furieuse de voir que les victimes ne sont pas crues, parce qu’on invente pas ce qu’on dit. J’aime bien les hommes, mais il y en a tellement qui s’en sortent alors qu’ils ont fait tellement de choses. » 

Une conclusion criante de vérité et qui, on l’espère, relancera les débats et aidera les victimes trop peu écoutées.

Et vous, qu’avez vous pensé du témoignage d’Ellen Degeneres ? 

Amel SAYAD

Comments