Révélée dans l’île de la Tentation, Lysa Rose est de retour sur les écrans. Désormais célibataire, elle va tenter de trouver chaussure à son pied dans les Princes de l’amour 7. L’occasion pour STAR24 de faire le point sur son aventure au cours d’une interview exclusive et c’est tout love !

Les téléspectateurs ont pu te découvrir dans l’île de la tentation avec ton ancien petit ami. Pourquoi avoir tenté cette première expérience avec lui ?
Lysa Rose : En fait, il faut savoir qu’on s’est retrouvés là par hasard. D’un autre côté, c’est clairement ce qu’il nous fallait. Nicolas était tellement jaloux qu’il ne voulait plus que je fasse du mannequinat (…) Il voulait que ce n’était pas un milieu négativement pour lui. J’ai cherché un casting ultra naïvement. J’ai lu que c’était écrit ‘vous voulez vous prouver votre amour’. J’ai envoyé un mail et on nous a rappelé très très vite (…) Et voilà.

Tu peux te présenter pour ceux qui n’auraient pas suivi l’île de la Tentation ?
Je m’appelle Lysa-Rose. J’ai 22 ans et je viens de Bruxelles en Belgique. Dans la vie, j’ai fait pas mal de choses. Quand j’ai fait l’île de la Tentation, je venais de finir une formation d’hôtesse de l’air. Depuis, j’ai repris mes études d’histoire de l’art et d’archéologie. J’ai aussi un blog voyage car j’adore voyager.

Tu voudrais faire quoi après tes études ?
Quand j’ai commencé mes études, je voulais ouvrir ma galerie d’arts (…) J’ai compris que ce n’était vraiment pas pour moi. Mais j’ai vraiment envie de terminer. Je me vois bien faire un master pour ensuite enseigner.

Comment es-tu parvenue à participer aux Princes de l’amour 7 ?
Tout simplement parce que l’on m’a contactée sur les réseaux sociaux en fait. J’expliquais que c’était terminé entre Nicolas et moi (…) Je suis quelqu’un de romantique, je me suis dis pourquoi pas si je peux trouver l’amour. Et si non, ça reste une belle aventure humaine.

As-tu découverte une autre facette de toi grâce à cette aventure ?
Comme toute expérience, j’ai encore appris énormément de choses sur moi. J’en ressors extrêmement grandie. Je ne sais pas si on peut dire une autre Lysa-Rose. Mais en tout cas, j’ai appris à affirmer de manière plus forte certains traits de ma personnalité.

Tu avais des appréhensions ?
Je ne suis pas quelqu’un qui est énormément dans les clashs. Je suis plutôt quelqu’un de médiateur. Donc j’essaye souvent de calmer les choses. Je me suis dis que ça allait pouvoir être compliqué au vu de certaines personnalités.

Tu te décrirais comment ?
Au niveau de mon caractère, je suis très curieuse. Très active. J’ai toujours besoin de faire quelque chose. Je voyage beaucoup donc je ne m’arrête pas. Je suis très très aventurière (…) Quand je suis à la maison, j’aime m’occuper un peu de tout le monde. En amour, je suis très très passionnée. C’est tout de suite très très fort.

Comment vois-tu l’homme de ta vie ?
C’est très compliqué parce que ma liste d’exigences est très longue et non exhaustive (rires). D’un autre côté, quand je match avec quelqu’un, ces critères s’envolent très vite. Il me faut quelqu’un de très curieux, ouvert d’esprit comme moi, aventurier. Aujourd’hui, je dirais quelqu’un de jalousie. La jalousie, ce n’est plus possible (…) Dans la rue, je me retournerais plus sur un grand brun. Mais je suis plutôt au feeling.

C’est quoi ton « date » idéal ?
J’adore les sensations fortes. Si on me fait faire du parachute, du saut à l’élastique, ce serait fou !

Du coup, il faut te faire crier en fait…
On va dire ça (rires). Il me faut de l’adrénaline ! Direct !

Comment ça s’est passé avec l’agence ?
J’ai pas mal travaillé avec Aissa. Elle est vraiment très très forte ! J’ai été étonnée parce que dès les premières fois, elle a su comprendre ce qui n’allait pas et me faire réagir. Du coup, c’était très intense. Ermano fait également très bien son travail. Magali aussi. On en ressort tous grandis avec les idées plus claires.

Qu’imaginais-tu lorsqu’on vous annonce « un bal des princes et princesses » ?
Je m’attendais à ce que nos prétendants nous courtisent. Pas à des maques. J’étais mal à l’aise. C’était malaisant.

Il y en a un qui a marqué toutes les princesses : Léo. Que penses-tu de ce prétendant ?
Ce que j’ai remarqué c’est que les garçons qui vont picorer un peu partout c’est pas trop mon style. Je n’ai pas eu de problèmes avec ce garçons mais j’avais vu à son comportement que ce n’est pas ce que l’on attend d’un prétendant. J’ai prié pour qu’il ne soit pas le mien. On priait toutes (rires).

Ton aventure en un mot ?
OUF ! Plutôt deux mots. Je dirais ‘émotions’ et ‘amour’.

L’aventure était au rendez-vous ?
Peut-être, on verra !

Merci Lysa Rose !

Propos recueillis par @sikagz

Révélée dans l’île de la Tentation, Lysa Rose est de retour sur les écrans. Désormais célibataire, elle va tenter de trouver chaussure à son pied dans les Princes de l’amour 7. L’occasion pour STAR24 de faire le point sur son aventure au cours d’une interview exclusive et c’est tout love !

Les téléspectateurs ont pu te découvrir dans l’île de la tentation avec ton ancien petit ami. Pourquoi avoir tenté cette première expérience avec lui ?
Lysa Rose : En fait, il faut savoir qu’on s’est retrouvés là par hasard. D’un autre côté, c’est clairement ce qu’il nous fallait. Nicolas était tellement jaloux qu’il ne voulait plus que je fasse du mannequinat (…) Il voulait que ce n’était pas un milieu négativement pour lui. J’ai cherché un casting ultra naïvement. J’ai lu que c’était écrit ‘vous voulez vous prouver votre amour’. J’ai envoyé un mail et on nous a rappelé très très vite (…) Et voilà.

Tu peux te présenter pour ceux qui n’auraient pas suivi l’île de la Tentation ?
Je m’appelle Lysa-Rose. J’ai 22 ans et je viens de Bruxelles en Belgique. Dans la vie, j’ai fait pas mal de choses. Quand j’ai fait l’île de la Tentation, je venais de finir une formation d’hôtesse de l’air. Depuis, j’ai repris mes études d’histoire de l’art et d’archéologie. J’ai aussi un blog voyage car j’adore voyager.

Tu voudrais faire quoi après tes études ?
Quand j’ai commencé mes études, je voulais ouvrir ma galerie d’arts (…) J’ai compris que ce n’était vraiment pas pour moi. Mais j’ai vraiment envie de terminer. Je me vois bien faire un master pour ensuite enseigner.

Comment es-tu parvenue à participer aux Princes de l’amour 7 ?
Tout simplement parce que l’on m’a contactée sur les réseaux sociaux en fait. J’expliquais que c’était terminé entre Nicolas et moi (…) Je suis quelqu’un de romantique, je me suis dis pourquoi pas si je peux trouver l’amour. Et si non, ça reste une belle aventure humaine.

As-tu découverte une autre facette de toi grâce à cette aventure ?
Comme toute expérience, j’ai encore appris énormément de choses sur moi. J’en ressors extrêmement grandie. Je ne sais pas si on peut dire une autre Lysa-Rose. Mais en tout cas, j’ai appris à affirmer de manière plus forte certains traits de ma personnalité.

Tu avais des appréhensions ?
Je ne suis pas quelqu’un qui est énormément dans les clashs. Je suis plutôt quelqu’un de médiateur. Donc j’essaye souvent de calmer les choses. Je me suis dis que ça allait pouvoir être compliqué au vu de certaines personnalités.

Tu te décrirais comment ?
Au niveau de mon caractère, je suis très curieuse. Très active. J’ai toujours besoin de faire quelque chose. Je voyage beaucoup donc je ne m’arrête pas. Je suis très très aventurière (…) Quand je suis à la maison, j’aime m’occuper un peu de tout le monde. En amour, je suis très très passionnée. C’est tout de suite très très fort.

Comment vois-tu l’homme de ta vie ?
C’est très compliqué parce que ma liste d’exigences est très longue et non exhaustive (rires). D’un autre côté, quand je match avec quelqu’un, ces critères s’envolent très vite. Il me faut quelqu’un de très curieux, ouvert d’esprit comme moi, aventurier. Aujourd’hui, je dirais quelqu’un de jalousie. La jalousie, ce n’est plus possible (…) Dans la rue, je me retournerais plus sur un grand brun. Mais je suis plutôt au feeling.

C’est quoi ton « date » idéal ?
J’adore les sensations fortes. Si on me fait faire du parachute, du saut à l’élastique, ce serait fou !

Du coup, il faut te faire crier en fait…
On va dire ça (rires). Il me faut de l’adrénaline ! Direct !

Comment ça s’est passé avec l’agence ?
J’ai pas mal travaillé avec Aissa. Elle est vraiment très très forte ! J’ai été étonnée parce que dès les premières fois, elle a su comprendre ce qui n’allait pas et me faire réagir. Du coup, c’était très intense. Ermano fait également très bien son travail. Magali aussi. On en ressort tous grandis avec les idées plus claires.

Qu’imaginais-tu lorsqu’on vous annonce « un bal des princes et princesses » ?
Je m’attendais à ce que nos prétendants nous courtisent. Pas à des maques. J’étais mal à l’aise. C’était malaisant.

Il y en a un qui a marqué toutes les princesses : Léo. Que penses-tu de ce prétendant ?
Ce que j’ai remarqué c’est que les garçons qui vont picorer un peu partout c’est pas trop mon style. Je n’ai pas eu de problèmes avec ce garçons mais j’avais vu à son comportement que ce n’est pas ce que l’on attend d’un prétendant. J’ai prié pour qu’il ne soit pas le mien. On priait toutes (rires).

Ton aventure en un mot ?
OUF ! Plutôt deux mots. Je dirais ‘émotions’ et ‘amour’.

L’aventure était au rendez-vous ?
Peut-être, on verra !

Merci Lysa Rose !

Propos recueillis par @sikagz

Comments