EXCLU : Sao Cara (LVDCB6), « on a joué avec moi »

0
63

Après des mois d’attente, le jour J tant attendu est arrivé : la diffusion de la Villa des cœurs brisés 6 a commencé ce lundi 15 février 2021. D’ailleurs, vous allez pouvoir découvrir Sao l’un des nouveaux cœurs brisés anonymes. STAR24 a été à sa rencontre.

STAR24: Hello Sao, peux-tu te présenter ?
Sao: Bonjour je m’appelle Sao, j’ai 24 ans j’habite en Ile de France. Je suis étudiant salarié je suis en master de commerce international. Je travaille en tant qu’assistant d’éducation dans un établissement scolaire.

Ta problématique est « je suis détruit ». Peux-tu m’en dire davantage ?
La problématique est forte comme mon histoire dans le sens où sentimentalement, j’ai eu deux grosses relations qui m’ont bousillé. J’étais pas bien, en dépression etc. Quand je suis en couple je donne tout, je m’oublie moi-même. Je suis en mode « ma femme » et je fais mes trucs à fond. On a joué avec moi. Cela a été dur de ouf ! Il y a eu un drame dans ma vie quand j’avais 15 ans. Je n’en ai jamais parlé. C’est ma meilleure amie qui m’a dit d’en parler.

Tu n’as pas peur de te livrer devant la France entière ?
L’émission est basée sur la sincérité (…) Le fait d’en parler dans cette émission, cela pourrait parler à beaucoup de personnes (…) Je pense que la diffusion va être un trait sur le passé que je porte depuis plusieurs années (…) J’appréhende les réactions des téléspectateurs mais je ne regrette rien de ce que j’ai fait.

Comment as-tu été accueilli par les cœurs brisés ?
Le fait de parler directement de sa problématique, cela crée des liens. Ça donne en quelque sorte envie de te « protéger ». Quand j’ai parlé de la mienne, les cœurs brisés ont vu que j’étais un bon garçon. Tout le monde a été bienveillant et m’a bien accueilli

Comment s’est passée ta rencontre avec Lucie ?
Je ne stressais pas forcément (…) Le problème c’était de trouver les mots sur mon problème et de les accepter (…) C’était assez compliqué mais Lucie a été super (…) Quand tu es avec elle, personne ne compte autour, tu ne vois qu’elle.

Qu’est-ce qui te faisait le plus peur au final ?
Franchement, c’était le coaching qui me faisait le plus peur. D’ailleurs, on parlait déjà de se faire coacher avec Lucie en dehors de l’émission avec ma meilleure amie. Comme quoi le destin fait bien les choses.

Est-ce qu’il y a une autre problématique dans laquelle tu te retrouves ?
La problématique de Clémence m’a pris aux tripes de ouf, celle de Mélanie également et Inès aussi !

Tu te décrirais comment en couple ?
En couple, je suis quelqu’un d’hyper possessif. Je suis romantique, attentionné… En fait j’ai toutes les qualités en fait (rires). Je suis quelqu’un de présent, grave affectueux. Tu vas sentir que je suis là que ce soit physiquement ou à distance. Je suis parfois nerveux ou impulsif mais c’est tout.

Que recherchais-tu chez une femme en arrivant dans l’émission ?
La vulgarité est rédhibitoire chez moi. Ce que je kiffe, c’est le sexappeal, une femme qui s’affirme et qui est coquette. Je voulais retrouver une personne similaire dans ma manière d’agir et de penser. Vous verrez si j’ai trouvé ou pas (rires).

Trois mots qui résument La Villa pour toi ?
Amazing, inoubliable et découverte.

Snapchat et Instagram : @sao.cara