Le rappeur Soprano a accordé une interview exclusive à Star24. 

Soprano

Le succès de Soprano n’est plus à prouver. Son dernier album Cosmopolitanie s’est classé durant 18 semaines dans le top 10 des meilleures ventes et il a vendu plus de 300 000 billets pour sa tournée. Son prochain album dont la sortie est prévue en 2016 est très attendu.

A cette occasion, Nicolas Tussing est parti à sa rencontre.

Le rappeur marseillais nous parle de ses parents à qui il avait d’abord caché ses activités. Il affirme qu’aujourd’hui « ils sont fiers » et que quand ils le voient « passer à la télé c’est la reconnaissance ».

Il évoque ensuite ses choix professionnels et est radical « si il n’y a pas mes collègues je viens pas ». Il a déjà refusé des gros featurings avec des gros contrats car il n’est « pas quelqu’un qui court derrière l’argent ».

Concernant son nouvel album, Soprano a choisi de l’appeler « L’Everest » car « c’est une philosophie de vie. Quand tu grimpes au plus haut de toi-même tu en ressors grandi. »

L’ancien du groupe Psy 4 de la rime avoue que la notoriété n’est pas toujours facile à gérer non pas pour lui mais pour son entourage. « Ce qui me saoule c’est que ça saoule mes proches ».

Il revient aussi sur le clash Rohff/Booba qui pour lui prend trop d’ampleur et « c’est dommage parce que c’est des artistes de talent c’est les derniers de leur génération au top ».

Découvrez tout de suite cette interview exclusive dans son intégralité.

Le rappeur Soprano a accordé une interview exclusive à Star24. 

Soprano

Le succès de Soprano n’est plus à prouver. Son dernier album Cosmopolitanie s’est classé durant 18 semaines dans le top 10 des meilleures ventes et il a vendu plus de 300 000 billets pour sa tournée. Son prochain album dont la sortie est prévue en 2016 est très attendu.

A cette occasion, Nicolas Tussing est parti à sa rencontre.

Le rappeur marseillais nous parle de ses parents à qui il avait d’abord caché ses activités. Il affirme qu’aujourd’hui « ils sont fiers » et que quand ils le voient « passer à la télé c’est la reconnaissance ».

Il évoque ensuite ses choix professionnels et est radical « si il n’y a pas mes collègues je viens pas ». Il a déjà refusé des gros featurings avec des gros contrats car il n’est « pas quelqu’un qui court derrière l’argent ».

Concernant son nouvel album, Soprano a choisi de l’appeler « L’Everest » car « c’est une philosophie de vie. Quand tu grimpes au plus haut de toi-même tu en ressors grandi. »

L’ancien du groupe Psy 4 de la rime avoue que la notoriété n’est pas toujours facile à gérer non pas pour lui mais pour son entourage. « Ce qui me saoule c’est que ça saoule mes proches ».

Il revient aussi sur le clash Rohff/Booba qui pour lui prend trop d’ampleur et « c’est dommage parce que c’est des artistes de talent c’est les derniers de leur génération au top ».

Découvrez tout de suite cette interview exclusive dans son intégralité.

Comments