Ce dimanche 27 mai, les mamans sont à l’honneur ! La fête des mères arrive bientôt et pour l’occasion, la comédie dramatique, « La fête des mères » débarque dans les salles. On vous en dit plus !

Sorti ce mardi 22 mai, la nouvelle comédie signée Marie-Castille Mention-Schaar est le film à aller voir avec votre maman. Crée sous forme de chorale, il met en scène plusieurs portraits de différentes histoires de mères de famille. On y apprend comment les femmes arrivent à gérer, avec plus ou moins de difficultés, leur carrière ainsi que leur rôle de mère. Mais on y découvre aussi les relations parfois inimaginables que peuvent lier une mère et son enfant. Un film émouvant, tout en restant moderne puisqu’il n’oublie en rien à quel point le rôle de la mère a évolué et s’est transformé dans le temps. Après son dernier film humoristique « bowling » sorti en 2012, la réalisatrice avait pour but de déculpabiliser le rôle de la mère mais aussi et surtout, de poser une problématique : avoir le choix d’être mère ou non.

Au casting, nous retrouverons des actrices d’exception, toutes venues interpréter une mère douce, solide, sensible, sereine, bienveillante, délicate, inquiète ou encore nocive. Parmi elles : Audrey Fleurot, Clotilde Courau, Olivia Côte, Pascale Arbillot, Carmen Maura, ou encore Nicole Garcia. 

Les points principaux que la réalisatrice a voulu aborder dans son film sont, la maternité dans la vie d’une femme, elle se confiait à Paris Normandie : « La maternité. Je voulais faire une ode à la mère. La fête des mères n’est que le fil rouge. Plus que des profils, je voulais raconter des histoires comme celle de ces trois sœurs qui ont eu la même mère mais qui n’ont pas eu le même rapport à la maternité. Le rapport à la mère est une relation complexe. L’une d’elles a deux enfants mais a l’impression de mal s’en occuper, une autre n’en veut pas, et celle qui en veut le plus, c’est peut-être celle qui en a le plus baver avec leur mère. » Le deuxième point important abordé est la place de la femme dans la société : « Pour moi, c’est acquis : la société est prête à avoir une femme présidente de la République. Mais comment réagirait-elle avec une femme qui accouche pendant son mandat, la question se pose d’autant que dans les entreprises, c’est encore compliqué d’être enceinte, de prendre des congés maternité. Cela provoque des angoisses, des doutes : est-ce qu’elle va être aussi compétente ? Est-ce qu’elle va être aussi présente ? La dualité entre la fonction et la maternité m’intéressait. »

Alors, si une petite sortie ciné avec votre maman vous tente, regardez tout de suite la bande annonce du film !

Pauline Lucas

Ce dimanche 27 mai, les mamans sont à l’honneur ! La fête des mères arrive bientôt et pour l’occasion, la comédie dramatique, « La fête des mères » débarque dans les salles. On vous en dit plus !

Sorti ce mardi 22 mai, la nouvelle comédie signée Marie-Castille Mention-Schaar est le film à aller voir avec votre maman. Crée sous forme de chorale, il met en scène plusieurs portraits de différentes histoires de mères de famille. On y apprend comment les femmes arrivent à gérer, avec plus ou moins de difficultés, leur carrière ainsi que leur rôle de mère. Mais on y découvre aussi les relations parfois inimaginables que peuvent lier une mère et son enfant. Un film émouvant, tout en restant moderne puisqu’il n’oublie en rien à quel point le rôle de la mère a évolué et s’est transformé dans le temps. Après son dernier film humoristique « bowling » sorti en 2012, la réalisatrice avait pour but de déculpabiliser le rôle de la mère mais aussi et surtout, de poser une problématique : avoir le choix d’être mère ou non.

Au casting, nous retrouverons des actrices d’exception, toutes venues interpréter une mère douce, solide, sensible, sereine, bienveillante, délicate, inquiète ou encore nocive. Parmi elles : Audrey Fleurot, Clotilde Courau, Olivia Côte, Pascale Arbillot, Carmen Maura, ou encore Nicole Garcia. 

Les points principaux que la réalisatrice a voulu aborder dans son film sont, la maternité dans la vie d’une femme, elle se confiait à Paris Normandie : « La maternité. Je voulais faire une ode à la mère. La fête des mères n’est que le fil rouge. Plus que des profils, je voulais raconter des histoires comme celle de ces trois sœurs qui ont eu la même mère mais qui n’ont pas eu le même rapport à la maternité. Le rapport à la mère est une relation complexe. L’une d’elles a deux enfants mais a l’impression de mal s’en occuper, une autre n’en veut pas, et celle qui en veut le plus, c’est peut-être celle qui en a le plus baver avec leur mère. » Le deuxième point important abordé est la place de la femme dans la société : « Pour moi, c’est acquis : la société est prête à avoir une femme présidente de la République. Mais comment réagirait-elle avec une femme qui accouche pendant son mandat, la question se pose d’autant que dans les entreprises, c’est encore compliqué d’être enceinte, de prendre des congés maternité. Cela provoque des angoisses, des doutes : est-ce qu’elle va être aussi compétente ? Est-ce qu’elle va être aussi présente ? La dualité entre la fonction et la maternité m’intéressait. »

Alors, si une petite sortie ciné avec votre maman vous tente, regardez tout de suite la bande annonce du film !

Pauline Lucas

Comments