Dans une interview accordée au magazine Technikart, Arthur est revenu sur sa guerre par médias interposés avec Cyril Hanouna et a dénoncé les pratiques peu recommandables de son ancien collègue.

arthur-balance-sur-cyril-hanouna

La guerre continue…Dans une interview accordée au magazine Technikart, Arthur est revenu sur sa guerre contre Cyril Hanouna et a dénoncé des comportements inadmissibles.

L’animateur explique : « Finalement je réalise que Cyril est mon plus grand fan. Son obsession à parler chaque jour de moi dans son émission est presque pathologique, limite freudienne. (…) Tout cela m’a beaucoup amusé au début, et puis à un moment, il est passé de l’autre côté du miroir : insultes, menaces, intimidations, diffamations… Je connais bien Cyril et je sais qu’il n’aime pas le personnage qu’il est devenu. Mais il est coincé dans ce rôle et n’a plus le choix. Ce bashing permanent à la recherche du buzz, c’est une forme inédite dans notre métier de fuite en avant… Un beau gâchis. » Ambiance.

Quand les « fanzouzes » s’y mettent aussi

Arthur dénonce aussi le fait qu’indirectement, Cyril Hanouna encourage ses fans, appelés les « fanzouzes » à s’en prendre à leur tour à l’animateur : « C’est une méthode sournoise et bien orchestrée d’incitation à la haine. » Il tente néanmoins de relativiser : « Mais ça a un avantage : pendant qu’ils déversent leur bêtise, ça noie dans la masse les autres messages antisémites que je reçois.« 

Dans une interview accordée au magazine Technikart, Arthur est revenu sur sa guerre par médias interposés avec Cyril Hanouna et a dénoncé les pratiques peu recommandables de son ancien collègue.

arthur-balance-sur-cyril-hanouna

La guerre continue…Dans une interview accordée au magazine Technikart, Arthur est revenu sur sa guerre contre Cyril Hanouna et a dénoncé des comportements inadmissibles.

L’animateur explique : « Finalement je réalise que Cyril est mon plus grand fan. Son obsession à parler chaque jour de moi dans son émission est presque pathologique, limite freudienne. (…) Tout cela m’a beaucoup amusé au début, et puis à un moment, il est passé de l’autre côté du miroir : insultes, menaces, intimidations, diffamations… Je connais bien Cyril et je sais qu’il n’aime pas le personnage qu’il est devenu. Mais il est coincé dans ce rôle et n’a plus le choix. Ce bashing permanent à la recherche du buzz, c’est une forme inédite dans notre métier de fuite en avant… Un beau gâchis. » Ambiance.

Quand les « fanzouzes » s’y mettent aussi

Arthur dénonce aussi le fait qu’indirectement, Cyril Hanouna encourage ses fans, appelés les « fanzouzes » à s’en prendre à leur tour à l’animateur : « C’est une méthode sournoise et bien orchestrée d’incitation à la haine. » Il tente néanmoins de relativiser : « Mais ça a un avantage : pendant qu’ils déversent leur bêtise, ça noie dans la masse les autres messages antisémites que je reçois.« 

Comments