Elle n’est pas devenue mannequin du jour au lendemain, tout le monde a un vécu, simple ou compliqué. En ce qui concerne la magnifique Top,  son enfance a rimé avec pauvreté.star-24-tv-irina-shayk1Si sa vie fait rêver, que son corps est à tomber et son ex trop musclé, son enfance n’a rien à envier. En effet la jeune femme de 29 ans est l’une des mannequins la plus demandée de la planète entière.

Mais elle ne doit sa réussite qu’à elle-même. Elle n’est pas seule dans ce cas là, sa compatriote Natalia Vodianova, a elle aussi vécue une enfance difficile dans un petit village de Russie. Native d’une famille très pauvre, Irina a très tôt du aider ses parents pour pouvoir subvenir à leur besoin.

Elle confie au Magazine Hello : « Je devais récolter des pommes de terre et des tomates parce que c’était le seul moyen de gagner de l’argent dans notre village. »star-24-tv-irina-shayk2

Avant de poursuivre : « Pendant les étés, ils me payaient vingt dollars pour trente jours de travail passés à peindre l’hô­pi­tal local. Je travaille toujours avec cet hôpi­tal aujourd’­hui et c’est vrai­ment grati­fiant d’être capable de leur rendre un peu de tout ce qu’ils m’ont donné à l’époque. » Depuis que la jeune femme a percé dans le milieu du mannequina, elle a tenu a reverser une partie de ses revenus à l’association russe Pomogi, qui signifie Aide-moi afin d’aider les enfants orphelins et malades de son village natal.

Ses débuts à Paris ont été difficiles, elle a persévérer, sans jamais baisser les bras, c’est ce qui lui a valu d’en arriver là où elle en est aujourd’hui. L’ex de Christiano Ronaldo peut être fière d’elle !
star-24-tv-irina-shayk3

Pensiez-vous qu’elle avait eu des débuts aussi difficiles ?

Alexandra Séfani

Elle n’est pas devenue mannequin du jour au lendemain, tout le monde a un vécu, simple ou compliqué. En ce qui concerne la magnifique Top,  son enfance a rimé avec pauvreté.star-24-tv-irina-shayk1Si sa vie fait rêver, que son corps est à tomber et son ex trop musclé, son enfance n’a rien à envier. En effet la jeune femme de 29 ans est l’une des mannequins la plus demandée de la planète entière.

Mais elle ne doit sa réussite qu’à elle-même. Elle n’est pas seule dans ce cas là, sa compatriote Natalia Vodianova, a elle aussi vécue une enfance difficile dans un petit village de Russie. Native d’une famille très pauvre, Irina a très tôt du aider ses parents pour pouvoir subvenir à leur besoin.

Elle confie au Magazine Hello : « Je devais récolter des pommes de terre et des tomates parce que c’était le seul moyen de gagner de l’argent dans notre village. »star-24-tv-irina-shayk2

Avant de poursuivre : « Pendant les étés, ils me payaient vingt dollars pour trente jours de travail passés à peindre l’hô­pi­tal local. Je travaille toujours avec cet hôpi­tal aujourd’­hui et c’est vrai­ment grati­fiant d’être capable de leur rendre un peu de tout ce qu’ils m’ont donné à l’époque. » Depuis que la jeune femme a percé dans le milieu du mannequina, elle a tenu a reverser une partie de ses revenus à l’association russe Pomogi, qui signifie Aide-moi afin d’aider les enfants orphelins et malades de son village natal.

Ses débuts à Paris ont été difficiles, elle a persévérer, sans jamais baisser les bras, c’est ce qui lui a valu d’en arriver là où elle en est aujourd’hui. L’ex de Christiano Ronaldo peut être fière d’elle !
star-24-tv-irina-shayk3

Pensiez-vous qu’elle avait eu des débuts aussi difficiles ?

Alexandra Séfani

Comments