Jessica Thivenin connaît une grossesse compliquée. Entre remises en questions et complications, la jeune femme est au plus mal en attendant la naissance de son futur enfant. Un enfant qui l’aura d’ores et déjà empêché de rejoindre sa famille des Marseillais au Portugal.

Jessica Thivenin ne sera pas sur le tournage des Marseillais vs le Reste du Monde 4 sur W9. Une absence inédite pour une jeune femme qui a participé à toutes les éditions du programme de W9 et qui ne loupe jamais une aventure depuis sa première apparition télévisée dans les Marseillais à Rio en 2014. Seulement voilà, cette fois, la donne est différente, la chérie de Thibault Garcia attend leur premier enfant et elle doit restée alitée jusqu’à la fin de sa grossesse.

Une fin de grossesse difficile pour Jessica qui s’est confiée hier sur son compte Snapchat à l’attention de ses abonnés. Le moins que l’on puisse dire c’est que la jeune femme qui a peur d’être une mauvaise maman s’en veut énormément : « Je ne différenciais pas le fait qu’il bouge et une contraction, . Je pensais que c’était le bébé qui bougeait… Maintenant, je vois très bien la différence, j’ai compris. C’est pour ça que, pendant trois semaines, j’ai eu des contractions sans m’en rendre compte. J’ai vu une boule en bas, j’ai pris rendez-vous chez le gynécologue, on a regardé, c’était la tête du bébé. Je me disais que c’était normal et en fait non« .

Heureusement, Jessica s’en est rendue compte avant qu’il ne soit trop tard et que son enfant ne naisse prématuré. Elle a donc agi et si aujourd’hui tout va mieux, elle garde un très mauvais souvenir de tout cela : « Pendant trois semaines j’ai laissé faire, se souvient-elle avec amertume. C’est moi, je ne m’en suis pas rendue compte, je suis un peu dégoûtée. Quand j’ai appris tout ça, je me suis mise à pleurer, pendant deux jours j’étais pas bien, je me suis dit que c’était de ma faute, que j’étais nulle. C’était pas évident, aujourd’hui ça va mieux« .

On souhaite évidemment encore beaucoup de courage à la future maman.

Jessica Thivenin connaît une grossesse compliquée. Entre remises en questions et complications, la jeune femme est au plus mal en attendant la naissance de son futur enfant. Un enfant qui l’aura d’ores et déjà empêché de rejoindre sa famille des Marseillais au Portugal.

Jessica Thivenin ne sera pas sur le tournage des Marseillais vs le Reste du Monde 4 sur W9. Une absence inédite pour une jeune femme qui a participé à toutes les éditions du programme de W9 et qui ne loupe jamais une aventure depuis sa première apparition télévisée dans les Marseillais à Rio en 2014. Seulement voilà, cette fois, la donne est différente, la chérie de Thibault Garcia attend leur premier enfant et elle doit restée alitée jusqu’à la fin de sa grossesse.

View this post on Instagram

Ma petite évolution… Ventre qui s’arrondit, bébé grandit 👶🏼 cellulite apparente mon corps change… 😊 mais même étant alitée, ça reste que du bonheur, chaque jour qui passe est un jour de plus et un jour de gagner 🙏🏼🍀 demain #22weekspregnant

A post shared by Jessica Garcia (@jessica_thivenin) on

Une fin de grossesse difficile pour Jessica qui s’est confiée hier sur son compte Snapchat à l’attention de ses abonnés. Le moins que l’on puisse dire c’est que la jeune femme qui a peur d’être une mauvaise maman s’en veut énormément : « Je ne différenciais pas le fait qu’il bouge et une contraction, . Je pensais que c’était le bébé qui bougeait… Maintenant, je vois très bien la différence, j’ai compris. C’est pour ça que, pendant trois semaines, j’ai eu des contractions sans m’en rendre compte. J’ai vu une boule en bas, j’ai pris rendez-vous chez le gynécologue, on a regardé, c’était la tête du bébé. Je me disais que c’était normal et en fait non« .

Heureusement, Jessica s’en est rendue compte avant qu’il ne soit trop tard et que son enfant ne naisse prématuré. Elle a donc agi et si aujourd’hui tout va mieux, elle garde un très mauvais souvenir de tout cela : « Pendant trois semaines j’ai laissé faire, se souvient-elle avec amertume. C’est moi, je ne m’en suis pas rendue compte, je suis un peu dégoûtée. Quand j’ai appris tout ça, je me suis mise à pleurer, pendant deux jours j’étais pas bien, je me suis dit que c’était de ma faute, que j’étais nulle. C’était pas évident, aujourd’hui ça va mieux« .

On souhaite évidemment encore beaucoup de courage à la future maman.

Comments