C’était le projet secret de Jessica Thivenin. La jeune femme va sortir un livre appelé « C’est tout moi » où la jeune femme parle notamment de sa notoriété, des hommes violents qu’elle a fréquenté ou encore sur la dépression qu’elle a traversé.

Jessica Thivenin est une référence française en terme de candidate de télé-réalité. Il faut dire que depuis son premier passage télé dans les Marseillais à Rio, la jeune femme crève l’écran de par ses histoires d’amour (Julien Tanti, Nikola Lozina) et maintenant Thibault Kuro) et de part ses innombrables coups de gueules, fous-rire et peur.

La jeune femme semble désormais épanoui malgré sa récente séparation avec son chéri et les quelques critiques qu’elle reçoit actuellement sur les réseaux sociauxDans le journal 20 minutes, la jeune femme est revenue sur ce qu’elle a écrit dans son livre notamment concernant les violences physiques qu’elle a subit « parfois, ça a été très violent. J’ai reçu des coups, j’ai eu des blessures, des hématomes. Après avoir hésité, j’ai décidé de vous montrer dans ce livre, pour la première fois, des photos que j’ai prises moi-même, après avoir été frappée, battue par tel ou tel homme avec qui j’étais. »

Jessica continue « Je croyais que c’était normal de me faire frapper. Stéphanie des Marseillais me disait : ‘Mais tu es folle, ce n’est pas normal’. Moi je me disais que c’était de ma faute. Mais en fait, non, même si une dispute est de ta faute, il ne faut pas rester. Ça n’est pas normal (…) A un moment, je me suis retrouvée même en dépression, à vouloir mourir,tout ça, à cause de la notoriété. Je suis restée quatre, cinq jours sans sortir de chez mes parents. J’ai demandé à ma mère de me monter à manger, à mon frère à boire. Je me suis enfermée dans ma chambre. J’étais fatiguée, déprimée. J’ai pourtant décidé de continuer, pour mes parents qui n’ont pas eu la même chance que moi. »

 

C’était le projet secret de Jessica Thivenin. La jeune femme va sortir un livre appelé « C’est tout moi » où la jeune femme parle notamment de sa notoriété, des hommes violents qu’elle a fréquenté ou encore sur la dépression qu’elle a traversé.

Jessica Thivenin est une référence française en terme de candidate de télé-réalité. Il faut dire que depuis son premier passage télé dans les Marseillais à Rio, la jeune femme crève l’écran de par ses histoires d’amour (Julien Tanti, Nikola Lozina) et maintenant Thibault Kuro) et de part ses innombrables coups de gueules, fous-rire et peur.

View this post on Instagram

Au réveil mon mari ma offert une rose 🌹 tes petites attentions me rendent tellement heureuse … merci de prendre soin de moi je t’aime tu es si parfait ❤️🙏🏼 @thibaultgarcia

A post shared by Jessica Thivenin (@jessica_thivenin) on

La jeune femme semble désormais épanoui malgré sa récente séparation avec son chéri et les quelques critiques qu’elle reçoit actuellement sur les réseaux sociauxDans le journal 20 minutes, la jeune femme est revenue sur ce qu’elle a écrit dans son livre notamment concernant les violences physiques qu’elle a subit « parfois, ça a été très violent. J’ai reçu des coups, j’ai eu des blessures, des hématomes. Après avoir hésité, j’ai décidé de vous montrer dans ce livre, pour la première fois, des photos que j’ai prises moi-même, après avoir été frappée, battue par tel ou tel homme avec qui j’étais. »

Jessica continue « Je croyais que c’était normal de me faire frapper. Stéphanie des Marseillais me disait : ‘Mais tu es folle, ce n’est pas normal’. Moi je me disais que c’était de ma faute. Mais en fait, non, même si une dispute est de ta faute, il ne faut pas rester. Ça n’est pas normal (…) A un moment, je me suis retrouvée même en dépression, à vouloir mourir,tout ça, à cause de la notoriété. Je suis restée quatre, cinq jours sans sortir de chez mes parents. J’ai demandé à ma mère de me monter à manger, à mon frère à boire. Je me suis enfermée dans ma chambre. J’étais fatiguée, déprimée. J’ai pourtant décidé de continuer, pour mes parents qui n’ont pas eu la même chance que moi. »

 

Comments