Jessica Thivenin vient de sortir un livre intitulé « C’est Tout Moi » dans lequel elle revient sur son parcours à la télévision, mais aussi à sa jeunesse et à sa vie. Une vraie auto-biographie de la jeune femme. Dans un passage de son livre, elle revient notamment sur le mal-être que ressent son frère à cause de sa notoriété soudaine.

Le livre de Jessica Thivenin sort aujourd’hui dans les librairies et dans les commerces. L’occasion pour la jeune femme de revenir sur les moments marquants de sa vie de femme, d’adolescente et même de sœur de famille. Elle aborde d’ailleurs le sujet de son frère Bradley dans son oeuvre en expliquant tout d’abord que ce dernier a eu du mal à trouver une place dans la famille Thivenin: « J’avais mes propres délires d’ado et plus envie de m’occuper de lui ni de jouer avec lui. Quand Bradley avait treize ou quatorze ans, il me dit carrément qu’il a envie de mourir, qu’il n’est pas bien intégré dans la famille. C’est là que je prends conscience qu’on ne s’occupe pas trop de lui, qu’on le délaisse un peu et qu’il se sent seul« .

Ensuite, la femme de Thibault Kuro dont elle n’est pas enceinte explique que son arrivée à la télévision n’a pas non plus été facile à vivre pour son petit-frère : « Il se renferme sur lui-même, plus de copains à l’école, parce que les gens ne veulent que lui parler de moi, il est très seul. Il me dit que sa place n’est pas ici. En 2016, mes parents le mettent dans un internat où il est encore plus malheureux« . Un malheur qui touchera Jessica au plus profond d’elle et qui la poussera à convaincre ses parents de retirer leurs fils de ce pensionnat : « Quand je prends conscience de l’importance de son mal-être, j’en parle avec mes parents, je fais tout pour le sortir de son internat car il m’appelle en me demandant que je le sorte de là, qu’il n’en peut plus. Au début mes parents ne veulent pas car ils ont payé l’année et l’argent pour mon père c’est important. Finalement, ils m’écoutent car je suis l’aînée ».

La jeune femme, en vraie sœur attentionnée a ensuite fait un beau cadeau à Bradley le jour de ses 18 ans : « Du coup je lui ai offert une voiture pour ses dix-huit ans car j’avais gagné assez d’argent pour me le permettre ».

Un récit touchant qui prouve que Jessica est bien une femme au grand coeur.

Jessica Thivenin vient de sortir un livre intitulé « C’est Tout Moi » dans lequel elle revient sur son parcours à la télévision, mais aussi à sa jeunesse et à sa vie. Une vraie auto-biographie de la jeune femme. Dans un passage de son livre, elle revient notamment sur le mal-être que ressent son frère à cause de sa notoriété soudaine.

Le livre de Jessica Thivenin sort aujourd’hui dans les librairies et dans les commerces. L’occasion pour la jeune femme de revenir sur les moments marquants de sa vie de femme, d’adolescente et même de sœur de famille. Elle aborde d’ailleurs le sujet de son frère Bradley dans son oeuvre en expliquant tout d’abord que ce dernier a eu du mal à trouver une place dans la famille Thivenin: « J’avais mes propres délires d’ado et plus envie de m’occuper de lui ni de jouer avec lui. Quand Bradley avait treize ou quatorze ans, il me dit carrément qu’il a envie de mourir, qu’il n’est pas bien intégré dans la famille. C’est là que je prends conscience qu’on ne s’occupe pas trop de lui, qu’on le délaisse un peu et qu’il se sent seul« .

View this post on Instagram

Tellement heureuse de vous partager Mon livre, il est disponible en pré commande dans ma bio ❤️ Merci à toutes les personnes qui ont déjà passé commande ! J’espère qu’il vous plaira ! 🙏🏼😘❤️🍀

A post shared by Jessica Thivenin (@jessica_thivenin) on

Ensuite, la femme de Thibault Kuro dont elle n’est pas enceinte explique que son arrivée à la télévision n’a pas non plus été facile à vivre pour son petit-frère : « Il se renferme sur lui-même, plus de copains à l’école, parce que les gens ne veulent que lui parler de moi, il est très seul. Il me dit que sa place n’est pas ici. En 2016, mes parents le mettent dans un internat où il est encore plus malheureux« . Un malheur qui touchera Jessica au plus profond d’elle et qui la poussera à convaincre ses parents de retirer leurs fils de ce pensionnat : « Quand je prends conscience de l’importance de son mal-être, j’en parle avec mes parents, je fais tout pour le sortir de son internat car il m’appelle en me demandant que je le sorte de là, qu’il n’en peut plus. Au début mes parents ne veulent pas car ils ont payé l’année et l’argent pour mon père c’est important. Finalement, ils m’écoutent car je suis l’aînée ».

La jeune femme, en vraie sœur attentionnée a ensuite fait un beau cadeau à Bradley le jour de ses 18 ans : « Du coup je lui ai offert une voiture pour ses dix-huit ans car j’avais gagné assez d’argent pour me le permettre ».

Un récit touchant qui prouve que Jessica est bien une femme au grand coeur.

Comments