Lors d’un festival de musique à Abidjan en Côte d’Ivoire, le concert de Kaaris a dégénéré. Quatre personnes ont été blessées, une altercation a éclaté entre la police et les spectateurs. Star 24 vous en dit plus.

Décidément, les galères s’enchaînent pour le rappeur de Sevran, il nous apprenait récemment que certains rappeurs refusaient des featurings avec lui à cause de son conflit avec Booba. Le dénouement du conflit entre les deux poids lourds du rap français approche, les deux ont trouvé un accord pour leur combat dans l’octogone, un combat qui sera organisé en décembre à Genève en Suisse par l’organisation de MMA SHC.

À l’occasion du Festival des Musique Urbaines d’Anoumabo de Femua, le rappeur Kaaris se produisait dans son pays de naissance. Evénement très attendu, le concert de K2A a rassemblé plus de 10 000 personnes malheureusement, ça a rapidement dégénéré. Alors que l’artiste entame son quatrième morceau sur scène une barrière de sécurité cède sous le poids des spectateurs « provoquant une réaction brutale des forces de l’ordre ». En effet, débordés par la foules, les policiers ont utilisé du gaz lacrymogène et leurs matraques pour disperser la foule. « Les policiers sont à l’origine de ce débordement », a déclaré un festivalier, venu voir son « idole » Kaaris. Revenu près d’une heure après l’incident, Kaaris a exprimé sa colère à la foule et appelé au calme. « Le rappeur a même essayé de les raisonner, mais en vain, alors qu’ils devenaient de plus en plus menaçants et jetaient des pierres, des bouteilles, ou encore des cailloux », a raconté Jean-Melaine Bitty au Parisien. Le mouvement de foule a fait quatre blessés. À la suite de l’incident l’artiste restait positif en vue de son prochain concert et avait déclaré : « Demain soir on est a Gagnoa ça va être très chaud, je suis pressé d’y être. j’y suis né. J’ai beaucoup d’espoir en moi que je veux partager »

 

 

 

Lors d’un festival de musique à Abidjan en Côte d’Ivoire, le concert de Kaaris a dégénéré. Quatre personnes ont été blessées, une altercation a éclaté entre la police et les spectateurs. Star 24 vous en dit plus.

Décidément, les galères s’enchaînent pour le rappeur de Sevran, il nous apprenait récemment que certains rappeurs refusaient des featurings avec lui à cause de son conflit avec Booba. Le dénouement du conflit entre les deux poids lourds du rap français approche, les deux ont trouvé un accord pour leur combat dans l’octogone, un combat qui sera organisé en décembre à Genève en Suisse par l’organisation de MMA SHC.

À l’occasion du Festival des Musique Urbaines d’Anoumabo de Femua, le rappeur Kaaris se produisait dans son pays de naissance. Evénement très attendu, le concert de K2A a rassemblé plus de 10 000 personnes malheureusement, ça a rapidement dégénéré. Alors que l’artiste entame son quatrième morceau sur scène une barrière de sécurité cède sous le poids des spectateurs « provoquant une réaction brutale des forces de l’ordre ». En effet, débordés par la foules, les policiers ont utilisé du gaz lacrymogène et leurs matraques pour disperser la foule. « Les policiers sont à l’origine de ce débordement », a déclaré un festivalier, venu voir son « idole » Kaaris. Revenu près d’une heure après l’incident, Kaaris a exprimé sa colère à la foule et appelé au calme. « Le rappeur a même essayé de les raisonner, mais en vain, alors qu’ils devenaient de plus en plus menaçants et jetaient des pierres, des bouteilles, ou encore des cailloux », a raconté Jean-Melaine Bitty au Parisien. Le mouvement de foule a fait quatre blessés. À la suite de l’incident l’artiste restait positif en vue de son prochain concert et avait déclaré : « Demain soir on est a Gagnoa ça va être très chaud, je suis pressé d’y être. j’y suis né. J’ai beaucoup d’espoir en moi que je veux partager »

 

 

 

Comments