Kendji Girac est fier d’être gitan et il le chante depuis son premier album qu’il a sorti grâce à sa victoire dans The Voice. Mais les préjugés définis sur sa communauté ne l’ont pas toujours aidé dans le passé comme il l’a confié dans Clique Dimanche.

Kendji Girac a vite su se faire une place dans le cœur des français notamment grâce à sa voix, sa gueule d’ange mais également les sonorités de sa musique qu’il doit à sa culture gitane. D’ailleurs, sa victoire a permis de changer les mentalités à ce sujet comme il l’a confié au micro de Mouloud Achour. Il a alors raconté: « Tous les Gitans maintenant, quand je les croise, ils se rendent compte que j’ai vraiment changé l’image et même eux maintenant, ils essaient de rester un peu plus tranquilles. Et même les gens ont compris qu’il n’y avait pas que des mauvais, qu’il y avait beaucoup de musique, de gens sympas qui veulent s’instruire, qui veulent évoluer ».

girac

Si sa notoriété a apporté du positif pour sa communauté, cela n’a pas tous les jours été tout rose dans son passé. Kendji Girac s’est souvenu:« On se sent ciblé. On a peur de faire quelque chose (…) on se sent tout le temps regardé. Voilà pourquoi dans les magasins, à l’époque, on regardait à droite, à gauche. Le vigile pensait que tu voulais juste voler, en fait. Et il te suivait quand tu étais dans le magasin jusqu’à ce que tu partes (…) Combien de fois, moi on me suivait avec ma mère à chaque fois. Alors qu’on ne volait pas ».

Aujourd’hui tout va bien puisqu’il peut même « se la jouer cool, cool, cool ». En août dernier, le jeune homme a fait son retour dans les bacs avec un troisième album et va bientôt repartir à la rencontre de son public !

Comments