Les choses ont bien changé pour Kendji Girac depuis sa victoire dans « The Voice ». En effet, celui qui a été accusé de vol avec sa mère a désormais tout pour être comblé. Mais il y a une chose qu’il n’échangerait pour rien au monde malgré sa vie actuelle : sa caravane. Le chanteur ne veut pas s’en détacher. STAR24 vous donne tous les détails.

Après plusieurs mois d’absence, Kendji Girac est de retour dans les bacs avec un morceau intitulé Habibi qui sent bon l’été. De quoi se consoler de cet été plutôt spécial au vu de la situation provoquée par le confinement. A l’occasion de la promotion de ce single, le jeune homme a accordé au cours d’une interview accordée au Parisien. Dans celle-ci, le beau gosse qui a choqué avec sa métamorphose physique s’est livré sur son confinement: « Juste avant le confinement, je venais d’entamer ma première tournée aux États-Unis… Une première, un rêve. J’étais super content, mais j’ai dû être rapatrié après ma première date. J’espère que ça sera juste un report. Je suis rentré en France dans la précipitation, et je me suis confiné vers Bordeaux, avec mon père, ma mère, mes soeurs et mon petit-neveu que j’adore »

Mais pas question pour lui de changer ses habitudes et il faut dire que Kendji Girac l’a plutôt bien vécu. Il poursuit: « J’ai bien vécu cette période, je n’ai vraiment pas à me plaindre. Nous avons une maison avec un jardin… Et toujours la caravane dans laquelle je dormais le soir… Comme toujours. Eh oui, je préfère, on ne se refait pas ! Ça m’a fait énormément de bien de passer du temps avec mon père, nous avons eu de longues discussions, encore plus que d’habitude. J’ai aussi construit un joli garage en bois sur le terrain avec lui, car il est très manuel. Et le soir, je jouais des heures à la guitare avec lui (…) Je n’ai pas changé, je pars manger un petit kebab avec mes amis« .

Les choses ont bien changé pour Kendji Girac depuis sa victoire dans « The Voice ». En effet, celui qui a été accusé de vol avec sa mère a désormais tout pour être comblé. Mais il y a une chose qu’il n’échangerait pour rien au monde malgré sa vie actuelle : sa caravane. Le chanteur ne veut pas s’en détacher. STAR24 vous donne tous les détails.

Après plusieurs mois d’absence, Kendji Girac est de retour dans les bacs avec un morceau intitulé Habibi qui sent bon l’été. De quoi se consoler de cet été plutôt spécial au vu de la situation provoquée par le confinement. A l’occasion de la promotion de ce single, le jeune homme a accordé au cours d’une interview accordée au Parisien. Dans celle-ci, le beau gosse qui a choqué avec sa métamorphose physique s’est livré sur son confinement: « Juste avant le confinement, je venais d’entamer ma première tournée aux États-Unis… Une première, un rêve. J’étais super content, mais j’ai dû être rapatrié après ma première date. J’espère que ça sera juste un report. Je suis rentré en France dans la précipitation, et je me suis confiné vers Bordeaux, avec mon père, ma mère, mes soeurs et mon petit-neveu que j’adore »

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Kendji Girac (@kendjiofficiel) le

Mais pas question pour lui de changer ses habitudes et il faut dire que Kendji Girac l’a plutôt bien vécu. Il poursuit: « J’ai bien vécu cette période, je n’ai vraiment pas à me plaindre. Nous avons une maison avec un jardin… Et toujours la caravane dans laquelle je dormais le soir… Comme toujours. Eh oui, je préfère, on ne se refait pas ! Ça m’a fait énormément de bien de passer du temps avec mon père, nous avons eu de longues discussions, encore plus que d’habitude. J’ai aussi construit un joli garage en bois sur le terrain avec lui, car il est très manuel. Et le soir, je jouais des heures à la guitare avec lui (…) Je n’ai pas changé, je pars manger un petit kebab avec mes amis« .

Comments