Il y a des épreuves de la vie qui marquent plus que d’autres. Certaines forgent et d’autres blessent sur le long terme. C’est ce qui est arrivé à Kev Adams lorsque ses parents ont divorcé. D’ailleurs, celui qui a été taclé par Matthieu Delormeau le qualifie comme sa plus grande souffrance.

Actuellement en pleine promotion de son nouveau spectacle Sois 10 ans, Kev Adams se confie encore et toujours. Des révélations qui font plaisir à leurs fans. Invité chez France Bleu pour l’émission Dans le Rétro, il est revenu sur le divorce de ses parents. « Moi, quand mes parents ont divorcé, j’avais 22 ans ou 21 ans. J’étais déjà celui qui gagnait le mieux ma vie de la famille, j’étais déjà celui qui travaillait certainement le plus, et donc j’ai vraiment pris une claque dans la gueule« , raconte celui qui rêve de devenir papa.

Kev Adams poursuit: « A ce moment-là, je me dis ‘Mais non! non! vous êtes ma famille. Je suis en train de démarrer un truc. Toute ma vie, vous m’avez dit : c’est impossible. Je suis en train de le faire et vous me mettez cette balle dans le pied. C’est une balle dans le pied. Vous me demandez de gérer un truc pour lequel j’ai ni la maturité, ni la force, ni l’envie de gérer et pourtant je vais devoir le gérer parce que je ne vais pas laisser mes frères comme ça.’ C’est mon père, à l’époque, qui a pris la décision de partir. Aujourd’hui, avec le temps, les choses se sont apaisées mais je lui en ai beaucoup voulu. Parce qu’en plus de ça, à l’époque, il est mon manager. On a une relation, aussi dans le travail.« 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Kev Adams (@kevadams) le

Avant de conclure: « Moi, j’en ai jamais voulu à mon père de quitter ma mère. Il faut pas rester avec quelqu’un qu’on n’aime pas ou qu’on n’aime plus. C’est la plus grande des souffrances et je lui souhaite tout sauf la souffrance à mon père. Quand on a des parents, on les aime du plus profond de notre coeur et moi c’est mon cas. Je n’ai jamais manqué de rien. Mes parents m’ont toujours gâté, je veux le meilleur pour eux (…) Déjà à l’époque, je suis très critiqué ‘Alors voila, la nouvelle coqueluche des ados apparemment ça marche très fort et bah si c’est ça qui marche, où va le monde ?’ Je lis ça chez des journalistes intello de merde et à coté je dois gérer les cris, les pleurs, mon père qui doit quitter la maison, mes frères qui ne comprennent pas ce qui se passe, ma mère qui était abattue par cette situation.« 

Des révélations touchantes concernant celui qui a taclé Aya Nakamura et qui concernent probablement de nombreux fans.

Il y a des épreuves de la vie qui marquent plus que d’autres. Certaines forgent et d’autres blessent sur le long terme. C’est ce qui est arrivé à Kev Adams lorsque ses parents ont divorcé. D’ailleurs, celui qui a été taclé par Matthieu Delormeau le qualifie comme sa plus grande souffrance.

Actuellement en pleine promotion de son nouveau spectacle Sois 10 ans, Kev Adams se confie encore et toujours. Des révélations qui font plaisir à leurs fans. Invité chez France Bleu pour l’émission Dans le Rétro, il est revenu sur le divorce de ses parents. « Moi, quand mes parents ont divorcé, j’avais 22 ans ou 21 ans. J’étais déjà celui qui gagnait le mieux ma vie de la famille, j’étais déjà celui qui travaillait certainement le plus, et donc j’ai vraiment pris une claque dans la gueule« , raconte celui qui rêve de devenir papa.

Kev Adams poursuit: « A ce moment-là, je me dis ‘Mais non! non! vous êtes ma famille. Je suis en train de démarrer un truc. Toute ma vie, vous m’avez dit : c’est impossible. Je suis en train de le faire et vous me mettez cette balle dans le pied. C’est une balle dans le pied. Vous me demandez de gérer un truc pour lequel j’ai ni la maturité, ni la force, ni l’envie de gérer et pourtant je vais devoir le gérer parce que je ne vais pas laisser mes frères comme ça.’ C’est mon père, à l’époque, qui a pris la décision de partir. Aujourd’hui, avec le temps, les choses se sont apaisées mais je lui en ai beaucoup voulu. Parce qu’en plus de ça, à l’époque, il est mon manager. On a une relation, aussi dans le travail.« 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Kev Adams (@kevadams) le

Avant de conclure: « Moi, j’en ai jamais voulu à mon père de quitter ma mère. Il faut pas rester avec quelqu’un qu’on n’aime pas ou qu’on n’aime plus. C’est la plus grande des souffrances et je lui souhaite tout sauf la souffrance à mon père. Quand on a des parents, on les aime du plus profond de notre coeur et moi c’est mon cas. Je n’ai jamais manqué de rien. Mes parents m’ont toujours gâté, je veux le meilleur pour eux (…) Déjà à l’époque, je suis très critiqué ‘Alors voila, la nouvelle coqueluche des ados apparemment ça marche très fort et bah si c’est ça qui marche, où va le monde ?’ Je lis ça chez des journalistes intello de merde et à coté je dois gérer les cris, les pleurs, mon père qui doit quitter la maison, mes frères qui ne comprennent pas ce qui se passe, ma mère qui était abattue par cette situation.« 

Des révélations touchantes concernant celui qui a taclé Aya Nakamura et qui concernent probablement de nombreux fans.

Comments