La star de télé-réalité qui vient de lancer sa marque de jeans, fait face à une nouvelle polémique. La jeune femme est accusée d’exploiter ses employés…

L’ex-femme de Lamar Odom qui avait posé pour la marque de vêtement de son beau-frère, qui était hospitalisé pour ses crises de paranoïa, a également lancé sa propre de ligne de vêtement.

C’est bien connu, les Kardashian ont le sens des affaires, et la belle Khloé n’a pas dérogé à la règle. Celle qui avait été insulté de « truie » par Donald Trump a ainsi profité de ses courbes afin de créer une ligne de jeans destinée aux femmes ayant des formes, ou plus précisément, un généreux fessier.

Ce n’est pas nouveau, les Kardashian comptent de nombreux détracteurs. Malheureusement pour la compagne du basketteur, Tristan Thompson, un internaute a émis un commentaire concernant l’usine de fabrication de la jeune femme en disant que cela ressemblait beaucoup à un atelier dans lequel la star exploiterait ses employés. Bien évidemment, le twittos ne s’est jamais rendu à l’usine afin de vérifier ses informations.

Très énervée, Khloé n’a pas tardé à réagir en répondant : « Fais attention à ce que tu dis. Ils travaillent tous à Los Angeles et ont tous un salaire. Vérifie tes informations avant de parler. Ça comte énormément, je me suis battue pour que mes jeans soient fabriqués aux États-Unis et que mes employés, qui travaillent dur, touchent un bon salaire. »

Fortement agacée par ce twittos, Khloé Kardashian continue de défendre sa marque via les réseaux sociaux. La jeune femme a ainsi posté plusieurs vidéos mettant en scène ses employés durant la confection des jeans de la marque Good American. Elle a d’ailleurs ajouté la légende suivante : « Je faisais un tour dans l’une de mes usines et je crois qu’il y a quelqu’un qui me déteste qui travaille ici… Cesar ! Et Cesar est c*n parce qu’il craignait que je le renvoie pour ça, mais ce n’est pas le cas. Je ne peux pas plaire à tout le monde, ce n’est pas grave »


Un nouveau succès pour Khloé Kardashian, qui est très fière de ses jeans.

La star de télé-réalité qui vient de lancer sa marque de jeans, fait face à une nouvelle polémique. La jeune femme est accusée d’exploiter ses employés…

L’ex-femme de Lamar Odom qui avait posé pour la marque de vêtement de son beau-frère, qui était hospitalisé pour ses crises de paranoïa, a également lancé sa propre de ligne de vêtement.

C’est bien connu, les Kardashian ont le sens des affaires, et la belle Khloé n’a pas dérogé à la règle. Celle qui avait été insulté de « truie » par Donald Trump a ainsi profité de ses courbes afin de créer une ligne de jeans destinée aux femmes ayant des formes, ou plus précisément, un généreux fessier.

Ce n’est pas nouveau, les Kardashian comptent de nombreux détracteurs. Malheureusement pour la compagne du basketteur, Tristan Thompson, un internaute a émis un commentaire concernant l’usine de fabrication de la jeune femme en disant que cela ressemblait beaucoup à un atelier dans lequel la star exploiterait ses employés. Bien évidemment, le twittos ne s’est jamais rendu à l’usine afin de vérifier ses informations.

Très énervée, Khloé n’a pas tardé à réagir en répondant : « Fais attention à ce que tu dis. Ils travaillent tous à Los Angeles et ont tous un salaire. Vérifie tes informations avant de parler. Ça comte énormément, je me suis battue pour que mes jeans soient fabriqués aux États-Unis et que mes employés, qui travaillent dur, touchent un bon salaire. »

Fortement agacée par ce twittos, Khloé Kardashian continue de défendre sa marque via les réseaux sociaux. La jeune femme a ainsi posté plusieurs vidéos mettant en scène ses employés durant la confection des jeans de la marque Good American. Elle a d’ailleurs ajouté la légende suivante : « Je faisais un tour dans l’une de mes usines et je crois qu’il y a quelqu’un qui me déteste qui travaille ici… Cesar ! Et Cesar est c*n parce qu’il craignait que je le renvoie pour ça, mais ce n’est pas le cas. Je ne peux pas plaire à tout le monde, ce n’est pas grave »


Un nouveau succès pour Khloé Kardashian, qui est très fière de ses jeans.

Comments