L’icône de télé-réalité, Kim Kardashian, a décidé d’apprendre le droit pour mettre toutes ses chances de son côté au sujet de la réforme carcérale américaine. Elle se bat pour libérer les prisonniers condamnés à perpétuité.

La célébrité ne suffit pas toujours. C’est pourquoi, Kim s’est lancée en étude de droit afin de favoriser le sort des prisonniers. Rappelez-vous, elle avait réussi à libérer d’emprisonnement Alice Marie Johnson, une détenue à vie pour affaire de drogue alors qu’elle n’avait pas de casier judiciaire et qu’elle plaidait son innocence. La belle brune avait aussi travaillé sur le cas de Chris Young, un détenu emprisonné à perpétuité pour avoir été en possession de marijuana et d’un demi-gramme de cocaïne. Kim s’est exprimée sur son compte Twitter : « J’ai commencé avec Alice, mais regarder, voir les visages et connaître les histoires de ces hommes et ces femmes que j’ai rencontrées dans les prisons m’a fait comprendre que je ne pouvais pas m’arrêter à une personne. C’est le moment d’un VRAI changement ». Il semblerait que la jeune maman prenne le sujet très à coeur, et ne compte pas s’arrêter en cours de chemin. Kanye West a révélé à Extra lors du défilé Ralph Lauren, pendant la Fashion Week de New York : « Ma femme fait du droit maintenant, et c’est très sérieux pour nous ». C’est un sujet très sérieux pour lequel les deux semblent mettre toutes leurs chances de leur côté afin de plaider la cause. « C’est ce sur quoi on se concentre, aider les gens qui n’ont pas de voix, casser le système de classes. Il y a deux millions d’Afro-Américains en prison. On va faire sortir des gens, c’est tout », nous confie le rappeur.

kim-et-kanye

Kim K en contact avec la Maison-Blanche 

La star du clan Kardashian / Jenner à mis les bouchées doubles en se dirigeant directement auprès du président de la République Donald Trump. En mai dernier, elle avait rendu visite au président américain afin de le convaincre de libérer Alice Johnson. Mission réussie ! « J’espère continuer ce travail important en travaillant avec des associations qui se battent depuis plus longtemps que moi et méritent la reconnaissance. », confie-t-elle. Elle a été accueillit à la Maison-Blanche pour une discussion sur la réforme pénale américaine. La jeune femme s’est alliée en contact avec le gendre et conseiller du président américain, Jared Kushner. La femme d’affaires continue ainsi son combat politique pour un changement judiciaire.

Sarah Sid Larbi

Comments