La Casa de Papel saison 5 : Úrsula Corberó réagit à la fin d’un personnage

0
15

A vos mouchoirs ! Depuis ce vendredi 3 septembre, Netflix a dévoilé la première partie de la cinquième et dernière saison de « La Casa de Papel ». Si certains savourent les derniers épisodes, d’autres sont déjà en train de se remettre des péripéties notamment du final qui a été commenté par Úrsula Corberó. STAR24 vous explique tout.

Toutes les bonnes choses ont une fin et ce n’est pas les acteurs ni les fans de La Casa de Papel qui diront le contraire. La cinquième saison sera la dernière et est divisée en deux parties. La première a été dévoilée ce 3 septembre et la deuxième sera disponible sur Netflix qu’à partir du 3 décembre prochain. Alors que beaucoup de théories affirmaient que Tokyo serait la seule survivante du fameux braquage, le dernier épisode de la partie 1 a tout démonté. Attention, SPOILER.

La Casa de Papel saison 5 : Úrsula Corberó réagit à la fin d’un personnage

Ceux qui ont fini la première partie le savent déjà, Tokyo meurt à la fin du dernier épisode proposé dans la partie 1 de la saison 5 de La Casa de Papel. A cette occasion, Úrsula Corberó s’est laissée aller à quelques confidences pour Télé-Loisirs en revenant sur le choix des auteurs depuis le début du programme. « Dans les autres saisons, j’aurais souhaité que certaines choses se passent différemment pour certains personnages. J’aurais préféré ceci ou cela, j’aurais fait comme ci, comme ça (…) Mais cette saison, je suis très satisfaite de la fin qui a été écrite pour mon personnage, mais également pour celle de la série » a-t-elle confié.

la-casa-de-papel-saison-5-tokyo-mort

Úrsula Corberó a trouvé que la finalité réservée à Tokyo est aussi logique que belle. « C’est une fin très symbolique pour Tokyo. Il y a une morale dans tout ça : profitez de la vie (…) C’est difficile à intégrer tout simplementElle parle des différentes vies qu’elle a vécues, car au final le Professeur lui a donné une seconde vie. C’est vraiment magnifique » a-t-elle confié dans un documentaire mis en ligne par Netflix.

Esther Martínez Lobato, productrice de La Casa de Papel partage son avis puisqu’elle a ajouté: « C’est très généreux de la part de Tokyo de se sacrifier et, dans le même temps, elle donne une leçon à Rio. (…) Il faut finir une histoire et profiter de la suivante parce que la vie est faite de bons moments. Mais si on s’accroche à la précédente, il est difficile de le voir« . On ne vous cache pas que nos larmes continuent de couler malgré tout.